Sarah Fraisou est venue s’expliquer sur le plateau de TPMP suite aux accusations de harcèlement à son encontre…

Voilà 2 semaines que certaines candidates des Anges de la télé-réalité se sont révoltées. Angèle, Rawell et Nathanya ont pris la parole en live Instagram puis sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste pour dénoncer le harcèlement de certaines des stars du programme (à l’instar de Raphaël Pépin et Sarah Fraisou) à l’encontre d’autres candidates. En outre, elles avaient aussi balancé la production, qui d’après elles, encouragerait ce type de comportement, inciterait à la prostitution et fournirait de la drogue aux participants. Raphaël était venu sur le plateau de Cyril Hanouna, afin de nier en bloc les accusations qui lui sont imputées. Ce mardi 27 avril, c’est Sarah qui est venue faire de même, sous les yeux médusés des chroniqueurs, et de nombreux internautes qui n’ont pas manqué d’y voir un sacré jeu de comédienne !

sarah fraisou

À LIRE AUSSI: Sarah Fraisou réagit aux rumeurs évoquant une relation avec Lacrim

Un suicide envisagé

Sarah Fraisou a nié avoir été l’auteur de harcèlements sur d’autres candidates, expliquant être simplement : “100 % naturel dans les émissions”. Elle continue alors à se justifier en déclarant : “C’est pour ça qu’on me rappelle, même à certains moments, on m’a dit : “Sarah, tu prends beaucoup trop les choses à cœur”, avant de fondre littéralement en larmes, et d’évoquer ses pensées suicidaires. “J’ai énormément de pression. Ces 15 derniers jours, déjà je sors d’un divorce, je suis contre-attaquée sur des harcèlements alors que j’ai rien à voir pour le coup, quand tu t’exprimes tout le monde s’acharne contre toi, on t’insulte sur des lives […] à plusieurs reprises je vais pas vous mentir, je suis tombé vraiment bas. J’ai envoyé un message à ces personnes et je leur dis : “A un moment donné, je vais vous dire clairement, je vais m’ouvrir les veines”.

Un mal-être assumé

Si Sarah Fraisou rejette le témoignage des candidates des Anges qui n’ont pas hésité à l’accabler,  elle reconnaît toutefois ne pas être parfaite pour autant : “Ça fait 8 ans que je fais de la télé. Depuis que j’ai 20 ans, je fais de la télé. Donc oui il y a des choses que je regrette, il y a des choses avec lesquelles j’évolue et il y a des choses que je ne referai plus.Après ce mea-culpa, elle dénonce le harcèlement dont elle juge être, elle-même, la victime depuis plusieurs semaines.Mais par contre, de faire de l’accusation à la haine sur moi, de me harceler, de me faire du cyberharcèlement, parce que j’ai eu un comportement de gamine, ça je ne le souhaiterai pas à personne sur terre”.

À LIRE AUSSI: Cocaïne, violence… plusieurs candidates attaquent Les Anges dans TPMP [Vidéo]

Pas de drogue ou de prostitution

Cyril Hanouna a ensuite posé la question suivante à l’ex d’Ahmed : “Harcèlement, acharnement, sexisme, prostitution, drogue, alcool… Est-ce que vous avez été témoin de tout ça ?” Ce à quoi cette dernière a répondu : “Personnellement, moi, à aucun moment. A aucun moment je n’ai été témoin de drogue ou quoi que ce soit. Peut-être comme l’a dit Raphaël ça fume, mais je ne vais pas banaliser ça, car ça reste de la drogue quand même”. Elle en profite ensuite pour allumer Rawell, Nathanya et Angèle : “Il y a des notes vocales qui sont sorties sur les réseaux sociaux où concrètement les demoiselles que vous avez reçues sur le plateau disaient que jamais elles n’ont ramené de l’alcool, alors qu’il y a des notes vocales de leur part qui disent qu’elles avaient clairement 2 magnums… Mais tout ce qui est prostitution ceci, cela, il faut arrêter”.

Jean Messiha fait le show

Invité (comme souvent) sur le plateau de TPMP, Jean Messiha a donné son ressenti sur les programmes de télé-réalité, qui contribuent d’après lui à pervertir les jeunes, et les “rendent c*ns”. Lui-même père d’ados qui regardent ces programmes, il s’explique : “C’est un phénomène qui touche des millions de nos jeunes qui subissent nos conséquences en termes de baisse de niveau scolaire […] Sur 27 000 collégiens de 3ème, ceux qui suivent la télé-réalité ont une baisse de leur niveau en mathématiques de 11% et de leur niveau général de 16%. Les émissions de télé sont pauvres en vocabulaire”. D’après les informations de Guillaume Genton, chroniqueur sur TPMP, NRJ 12 aurait actuellement “décidé de stopper le tournage