Le juge en charge du divorce de Dr. Dre et de Nicole Young a ordonné au producteur de prendre en charge une partie des frais d’avocat de sa désormais ex-femme…

Après un feuilleton long de près d’un an marqué par des rebondissements, des attaques personnelles et des accusations graves, le divorce de Dr. Dre et de Nicole Young est désormais bel et bien officiel. Mais s’ils ne sont donc légalement plus liés et peuvent donc se re-marier s’ils le souhaitent, certains détails de leur séparation restent encore à régler. Ce mardi 27 avril, un juge de la Cour supérieure du comté de Los Angeles a ordonné à la légende du rap américain de payer 500 000 dollars d’honoraires à l’équipe d’avocats ayant accompagné Nicole durant ce long processus juridique, une somme qu’il doit payer avant le 7 mai. Précision importante, le demi-million de dollars que s’apprête à verser Dre ne représente que 10% de la somme que cherchait initialement à obtenir son ex-femme pour ses frais d’avocats, soit 5 millions de dollars.

À LIRE AUSSI: Dr. Dre : son divorce avec Nicole Young est désormais officiel !

Une nouvelle audience le 8 janvier

Pour rappel, peu après sa rupture d’anévrisme en début d’année, Dr. Dre avait accepté de verser de manière temporaire 2 millions de dollars de pension alimentaire à Nicole Young, et ce à condition que cette dernière couvre seule ses 5 millions de dollars de frais d’avocat, ce qui ne s’est finalement pas passé comme prévu. Avant d’accepter de verser les 2 millions mensuels, l’interprète d’I Need A Doctor lui donnait 293 306 dollars par mois. Une prochaine audience autour de la somme définitive allouée à la pension alimentaire est donc fixée pour le 8 janvier.

Dr Dre

Des accusations de toute part

C’est donc une véritable bataille juridique et personnelle que se livrent les anciens mari et femme depuis plusieurs mois. Nicole Young a notamment accusé Dre de lui avoir mis un pistolet sur la tempe, de l’avoir étranglé, ou encore mise K.O durant leur mariage, dénonçant aussi une violence psychologique importante. De son côté, Andre Romelle Young a toujours nié les faits tout en expliquant à la justice que l’ancienne avocate avait procédé à des détournements de fonds sur ses propres comptes en banque. Un poker menteur qui semble enfin toucher à sa fin…

dr dre