Renvoyé au cours du mois de mars par Tottenham, José Mourinho a d’ores et déjà trouvé un nouveau point de chute. L’entraîneur portugais va en effet prendre cet été la tête de l’AS Roma, avec qui il s’est engagé pour 3 saisons.

S’il ne connaît plus le même succès qu’il y a quelques années, José Mourinho reste un entraîneur à la côte élevée et visiblement bien déterminé à continuer d’exercer son travail. Mi-avril, le Portugais était renvoyé par Tottenham 1 an et demi après son arrivée, faute de résultats. Une nouvelle forcément décevante pour The Special One qui s’est tout de même mis très rapidement en quête d’un nouveau défi, qu’il a finalement déjà trouvé. L’AS Roma a en effet annoncé en début d’après-midi qu’il deviendrait à compter de cet été le nouveau coach du club, en remplacement de son compatriote Paulo Fonseca, dont le départ avait été annoncé en début de journée. Un choix qui fait débat chez les supporters romains, entre ceux qui sont satisfaits de voir un tel meneur d’hommes prendre en main l’équipe, et ceux qui craignent que son discours et son football ne correspondent pas à leurs attentes.

À LIRE AUSSI: Premier League : José Mourinho renvoyé par Tottenham

Un choix surprenant

La surprise est néanmoins très grande en Italie puisque la plupart des médias sportifs du pays imaginaient plutôt l’ancien entraîneur de Naples et de la Juventus Maurizio Sarri à ce poste. Mourinho va en tout cas retrouver plus de 11 ans après un pays qu’il connaît bien pour y avoir dirigé l’Inter entre 2008 et 2010 – avant de rejoindre le Real Madrid -, une aventure marquée par un historique triplé Championnat-Coupe d’Italie-Ligue des Champions. Du côté de la famille Friedkin, propriétaire américain du club, cette arrivée se veut être “une étape importante dans la construction d’une culture gagnante à long terme. Reste donc à Mourinho de trouver une recette miracle pour permettre à la Roma, qui n’a plus rien gagné depuis une Coupe d’Italie en 2008, de retrouver enfin la route du succès.