Aussi surprenant que cela puisse paraître, Booba a confié qu’il souhaitait retravailler avec Damso après l’écoute de QALF Infinity. Une déclaration pleine de sarcasme…

Voilà quelques semaines que Booba a repris son marquage à la culotte sur Damso. Les invectives ont recommencé durant la promotion de QALF Infinity, Kopp n’hésitant pas à qualifier le concept des lettres grecques mis en place par son ancien poulain de “tuba. Il s’était ensuite rendu sur son live de 1ère écoute sur Instagram, distillant quelques commentaires pleins d’ironies à l’instar de : “ça parle cainri même…”, “la saxo t’as dead ça frérot” ou encore “mais nan Chopin ?!”. Cette relation tumultueuse, Dems en a d’ailleurs parlé dans le morceau Passion, extrait de son dernier projet, revenant sur l’évolution de sa carrière et par conséquent sur ses rapports avec le Duc : “Lithopédion sort, mon ex-mentor me clashe… De l’encre a coulé”, écrit-il notamment à ce sujet…ce mar

Damso – Passion :

À LIRE AUSSI: Booba tacle SCH sur Instagram : “Il est où le numéro 1 du Top albums ?”

Booba trolle Damso

En story Instagram, B2O a repartagé ce mardi 4 mai le podcast d’une chroniqueuse qui expliquait qu’au vu des commentaires laissés durant le live de Damso, Kopp avait adoré QALF Infinity. Ce dernier est donc rentré dans le jeu, écrivant avec ironie qu’il avait adoré ce dernier projet mais aussi qu’il aimerait retravailler le rappeur belge : “Disons simplement que c’est juste une dinguerie cet album!!! Damso reste le meilleur de tous les temps, d’ailleurs collaborer de nouveau avec lui serait totalement fou !!!Par la suite, il en a aussi rajouté une couche sur le fameux saxophone utilisé dans le morceau Morose, qu’il avait commenté lors du live de 1ère écoute de Damso, déclarant : “Le saxo j’étais clairement pas prêt!!! Un instrument qui me tient particulièrement à cœur. Vous l’aurez donc compris, Booba manie le sarcasme comme personne ! Si Damso reste une de ses cibles privilégiées, il s’en est également récemment pris à SCH, qu’il a attaqué sur ses ventes, à Youssoupha qu’il a piqué sur son style vestimentaire, à Kaaris qu’il accuse d’arnaque avec ses pubs sur ses réseaux pour des jeux d’argent, à Zola à qu’il reproche de ne rouler en voitures de luxe qu’à Dubaï, ou encore Hatik, qu’il a clashé sur son partenariat avec les produits Garnier. Une actualité bien chargée en terme de clach donc, puisque tous ces sujets ont été abordés en quelques jours seulement…