A l’issue de l’élimination du PSG ce mardi soir face à Manchester City, Marco Verratti et Ander Herrera ont affirmé avoir été insultés par l’arbitre de la rencontre, Björn Kuipers.

C’est évidemment une grosse déception pour les joueurs et les supporters du PSG. Tombeurs du Barça et du Bayern aux tours précédents, le PSG a finalement échoué dans sa quête de seconde finale de Ligue des Champions consécutive. Opposés au Manchester City de Pep Guardiola pour cette demi-finale, les Parisiens ont été dépassés sur les plans physiques, techniques et tactiques. Déjà vainqueurs 2-1 à l’aller au Parc des Princes, less Citizens se sont imposés ce mardi soir 2 à 0 grâce au doublé d’un Riyad Mahrez en très grande forme. Du côté de Paris, c’est un sentiment d’impuissance qui a dominé lors de cette double-confrontation, symbolisé par la fin du match retour ce mardi soir au cours duquel plusieurs parisiens vont commettre de grosses fautes, à commencer par Angel Di Maria, exclu après la 60ème minute pour un très mauvais coup sur Fernandinho.

À LIRE AUSSI: Ligue des Champions : Manchester City élimine le PSG [Vidéos]

Des insultes de la part de Björn Kuipers ?

Cette frustration s’est aussi faite ressentir après le match, au moment où les joueurs se sont exprimés devant la presse. Très vite, Marco Verratti et Ander Herrera vont pointer du doigt l’arbitre du match, le néerlandais Björn Kuipers, qui aura été très sollicité hier soir. Interrogé par RMC Sport, l’Espagnol va d’abord indiquer que Leandro Paredes avait été insulté par l’arbitre : “On parle de respect avec les arbitres, mais il a dit ‘Fuck off’ à Paredes. Je voudrais dire que si on dit ça, c’est sûr qu’on prendrait une sanction de trois ou quatre matchs”. Des propos confirmés quelques minutes après par un Verratti qui explique lui-même avoir reçu de tels propos : “Moi aussi il m’a dit ‘Fuck you’. Si je dis ‘Fuck you’ , je prends dix matchs. C’est sûr que je parle beaucoup avec l’arbitre, mais je ne dis jamais ‘Fuck you’”. Si évidemment, les médias vont tenter de retrouver les séquences incriminées, ces déclarations ressemblent tout de même plus à l’explosion d’une énorme frustration après 2 matchs très compliqués…