Il aura fallu plus de 2 ans à Georgio pour emmagasiner les expériences et pouvoir construire Sacré, un 4ème album studio où le Mc peaufine encore sa formule entre rap et aspirations pop. Pour RAPRNB, George revient sur une décennie de souvenirs marquants.

Georgio a un parcours unique dans le rap français. Une trajectoire particulière qui le fera croiser aussi bien Fauve que Kalash Criminel. C’est toutefois loin de Paris, alors qu’il habite encore à Angers qu’il découvre le rap avec le morceau J’pète les plombs de Disiz la Peste. A l’instar de Disiz, Georgio se plaira dans sa carrière à jouer avec les codes d’autres musiques, à emprunter au rock et à la chanson française pour se créer un univers musical qui lui est propre. A l’occasion de la sortie de son nouvel album, Sacré, RAPRNB a exploré avec Georgio les moments marquants de son parcours. Le Mc, qui a fait ses armes dans le 18ème arrondissement de Paris et a été très influencé par les grands noms de cette scène parisienne (Scred Connexion, Flynt…) se rappelle entre autres de son 1er open mic. C’est là, en 2011, qu’il sera amené à croiser le chemin de nombreuses futures têtes d’affiche du rap parisien…

Georgio Sacre Digital Cover

À LIRE AUSSI: Georgio : la tracklist et la cover de son prochain album, avec de gros invités !

De Népal à Kalash Criminel…

A cette même période, Georgio rencontre Népal. Rappeur mais aussi beatmaker, il est celui qui introduit Georgio au sein du collectif parisien, la 75e Session. C’est au sein de cette équipe qu’il affine son style et enchaîne les freestyles et les EP’s. Alors qu’il s’émancipe, Georgio rejoindra la structure de Fonky Flav’, Panenka Music. Ensemble, ils lanceront une cagnotte KissKissBankBank pour que le public participe au financement de son album Héra. Véritable succès, cet opus sera certifié disque d’or, le 1er de la carrière du rappeur. Georgio dévoile aussi quelques-unes des anecdotes derrière les tournages de ses clips. Il explique notamment comment avec Nekfeu, ils ont tourné avec Lino un clip de façon totalement improvisée. Enfin, il nous touche quelques mots sur un des moments forts de la création de son album Sacré : le featuring avec Kalash Criminel, un rappeur avec qui il a des connexions qui datent

Georgio – Le jour où… :