Ancien producteur de Death Row Records, Kurt Kobane a fait des révélations surprenantes sur Dr. Dre, 2Pac et Suge Knight… revenant sur quelques anciennes rumeurs !

Considéré comme le plus gros label du début des années 90, le Death Row Records du terrifiant Suge Knight regorgeait de talents en son sein, de 2Pac à Snoop Dogg pour les rappeurs, ou encore Dr. Dre en tant que producteur mais aussi associé de Suge. Kurt Kobane, un producteur officiant pour la célèbre maison de disques régnant sur la westcoast à cette époque, est revenu en interview sur les rumeurs concernant le Docteur qui avaient été lancée alors qu’il y avait des tensions au sein du label. Dans cet entretien pour The Art of Dialogue, il a tenu à revenir sur des propos soit-disant tenus par Michel’le, une chanteuse qui avait eu une relation avec le célèbre producteur dans les années 90, et qui avait selon Kobane raconté l’avoir surpris en plein ébat sexuel avec un homme prénommé Bruce. Un scoop qu’elle auraient d’ailleurs partagé avec 2Pac qui avait, à cette période, quelques différents avec Dre. S’il est vrai qu’une telle rumeur avait circulé, le média The Neighborhood a préféré aller demander à la principale intéressée si ces ragots étaient vrais. Toutefois, selon Michel’le, il ne s’agit en réalité que de calomnies et autres mensonges. Si elle reconnaît avoir eu des discussions avec 2Pac à propos de Dr. Dre, elle nie avoir surpris Andre Romelle Young au lit avec un autre homme. Elle confie d’ailleurs être “choquée” que Kobane puisse tenir de tels propos et “inventer” de telles histoires.

À LIRE AUSSI: Dr. Dre contraint de verser une grosse somme à son ex-femme !

Suge Knight en couple avec Halle Berry ?

Désireux de révéler au public tous les potins de l’époque, Kurt Kobane a aussi raconté que Suge Knight – devenu très riche et courtisé – côtoyait de nombreuses célébrités, dont la superstar hollywoodienne du milieu des années 90 : Halle Berry (Jungle Fever, Girl6, Boomerang, Ghotika, Meurs un autre jour, Catwoman, X-Men…) . “Vous devez comprendre qui était Suge Knight à cette époque. C’était un jeune homme, millionnaire de surcroît, qui avait accès à toutes les femmes d’Hollywood”, explique-t-il, avant de continuer : “Il y a eu des lettres d’amour qui ont été retrouvées après que Suge ait été envoyé en prison, il voulait que l’on règle certaines choses, il y a avait des lettres de Halle Berry. J’ai vu ces lettres d’amour. Halle Berry venait souvent au studio, je ne savais simplement pas pourquoi elle était là. Elle était accro à lui à cette époque.

death row suge knight
Suge Knight

2Pac grand séducteur également

Niveau conquête, Tupac Shakur n’était pas mal loti non plus puisque selon Kurt Kobane, toutes les artistes de l’époque étaient tout bonnement folles de lui. Il raconte notamment avoir croisé la comédienne de La Couleur de l’arnaque, Salli Richardson, dans les studios de Death Row. D’autres chanteuses semblaient également lui faire la cour : “Tout le monde l’appelait. Je parle de Left Eye [TLC] ou encore Monica – et Monica n’avait que 15 ans, il ne la rappelait pas ni rien -, mais vous ne pouvez pas citer une femme en 1995 ou 1996 qui n’a pas appelé Tupac.” C’est ainsi qu’on lui a prêté des aventures avec Janet Jackson avec qui il a partagé l’affiche du film Poetic Justice, ou même Madonna ! Même avec Jada Pinkett-Smith avec qui il a juste partagé une amitié profonde et sincère quand ils étaient étudiants.

Tupac Shakur - Jada Pinkett - Salli Richardson
Tupac Shakur avec Salli Richardson (à gauche) et Jada Pinkett (à droite)

 

À LIRE AUSSI: 2Pac : sa lettre de rupture d’avec Madonna vendue aux enchères et dévoilée !

Death Row Records encore revendu…

Alors que son fondateurs le plus éminent (et violent) Suge Knight croupit en prison, le label Death Row Records a connu bien des changements de propriétaire ces dernières années. La société eOne ou Entertainment One (qui possède le catalogue de Death Row) avait été racheté en 2019 par Hasbro Toy Company. Mais ce 26 avril 2021, Hasbro a annoncé revendre eOne à la compagnie Blackstone pour 385 millions de dollars. “Cette transaction permettra à eOne Music d’être bien positionné pour débloquer de grandes opportunités pour ses nombreux artistes et partenaires talentueux, tandis que Hasbro continue de se concentrer sur les éléments stratégiques fondamentaux que sont le jeu et le divertissement”, a déclaré Brian Goldner, le PDG de Hasbro à ce propos…

logo label Death Row Records