Lors d’une perquisition réalisée au domicile de Uzi, les policiers ont retrouvé 1 kilo de cannabis, plusieurs téléphones portables et de nombreuses munitions. Déféré ce mercredi 5 mai au parquet de Meaux, il a finalement écopé d’une peine de 4 mois d’emprisonnement.

Dimanche 2 mai, Uzi fait l’objet d’un banal contrôle routier dans la ville de Lognes (77) aux alentours de 23h30. Les policiers, qui procèdent à une fouille du rappeur, retrouvent notamment près de 3 000 euros en petites coupures dans sa sacoche, ce qui attise évidemment leur curiosité. Face à leurs questions, il va expliquer qu’il s’agit d’une somme donnée par des sponsors, ce qui ne va pas vraiment convaincre les agents qui vont décider de le placer en garde à vue – en plus de lui infliger une amende pour non-respect du couvre-feu. Le lendemain, une perquisition va également être réalisée au domicile du rappeur de 21 ans au cours de laquelle seront découverts 200 grammes de résine de cannabis et 800 grammes d’herbe, mais aussi des téléphones portable, un couteau, une balance, ainsi que plusieurs munitions de calibre 22 long rifle.

Uzi

Une condamnation très rapide

Présenté dès ce mercredi 5 mai devant le parquet de Meaux après avoir refusé de collaborer avec les enquêteurs, Uzi a accepté de plaider coupable et a écopé d’une peine de 4 mois de prison, comme l’a indiqué le parquet au Parisien ce jeudi  6 mai ausoir : “Il a été condamné à quatre mois d’emprisonnement pour détention de stupéfiants, de munitions de catégorie B et refus de divulguer le code de déchiffrement d’un portable”. Un coup d’arrêt dans la progression de l’artiste originaire de Noisiel, qui avait déjà fait parler de lui en février, à l’occasion de la sortie de son 1er album Coeur Abîmé. Tandis que le soir de la sortie, une centaine de personnes s’était réunie dans un parking souterrain afin de fêter l’évènement, un feu d’artifice avait été tiré sur la voie publique dès minuit. Des faits qui n’auraient évidemment pas dû se dérouler en raison des règles sanitaires en vigueur, et dont Uzi s’était défendu en expliquant qu’il n’était pas au courant du programme prévu.

À LIRE AUSSI: UZI – L’interview Au quartier : Noisiel, Ninho, Coeur Abimé, A la fête, le succès…