Le Dj et producteur, boss du label AWA Gang, Kore est revenu sur les raisons qui ont engendré son embrouille avec Lacrim, révélant par la même occasion qu’ils pourraient très certainement retravailler ensemble…

Une équipe qui gagne. Au tournant des années 2010, Kore et Lacrim ont constitué l’un des duos les plus puissants de la scène rap en France. Corleone, R.I.P.R.O 1, R.I.P.R.O 2… Tous ces projets marquants furent menés à la baguette par ses 2 hommes. Toutefois, un froid s’est installé entre le producteur et le rappeur. Des tensions sur lesquelles a décidé de revenir le grand frère de Bellek, et fondateur du label AWA Gang (Zola, Diddi Trix, Nahir, Doria, Luv Resval…) dans La vraie interview du site Booska-P. S’il reste assez évasif sur les raisons de la dissension, il déclare : “Il se passe qu’on est plus sur la même longueur d’onde. Le Lacrim que moi j’ai connu devient une star où ça dépasse tout le monde…” Il explique ensuite : “On s’est séparé parce qu’on n’avait pas le même entourage. Benjamin Chulvanij (le patron du label Def Jam France cher Universal, Ndlr) qui joue sa partie. On avait une proposition de départ que Karim et moi on s’était faite. Et Chulvanij est arrivé au milieu à un moment donné…” D’après Kore, c’est donc le boss de Def Jam France, à l’époque (puisque la cellule a été dissoute depuis, et ce dernier a même dû quitter Universal) qui aurait joué les trouble-fêtes entre les 2 hommes.

Lacrim & Kore – Mango :

À LIRE AUSSI: Sarah Fraisou réagit aux rumeurs évoquant une relation avec Lacrim

Les retrouvailles

Le 2 avril 2021, Kore signe la bande originale d’En passant pécho. Un projet sur lequel nous retrouvons Lacrim avec le titre Mango, marquant de surcroît les retrouvailles entre Kore et l’interprète de Barbade. Le Dj est revenu sur le moment très particulier qui a précédé la sortie du titre : “Comment on est amené à retravailler ensemble ? Je reçois un texto – qui m’avait fait gole-ri – d’Oumardinho, le manager de Karim. Il me dit : “hey frero, c’est l’heure de la paix” ! Et en fait, il m’envoie une photo de Karim qui me sourie, et je le connais. Et là, je tape une barre de rire tu vois. J’ai capté le truc et du coup je l’ai pris à la cool. J’avais rien à lui reprocher”, déclare-t-il. “Tu sais les vraies embrouilles dans la musique, c’est l’oseille par exemple. Mais il n’y a jamais eu de ça entre nous. Jamais eu de trucs bizarres par rapport à ça. Et puis je pense que lui comme moi, on a tenu une ligne de conduite assez classe, où on a jamais tiré sur l’autre publiquement pendant qu’on était en embrouille…” Un happy end qui montre que le réconciliation ou même le pardon sont bel et bien toujours possibles ! D’ailleurs, Kore s’est également exprimé sur le fait de travailler à nouveau avec son ami sur tout un projet. Une hypothèse tout à fait envisageable selon lui : “Je pense qu’on peut. On a commencé déjà 2-3 trucs. Des trucs vraiment bien.” De bon augure pour la suite des évènements…

Kore – La vraie interview :