Mister You a été condamné à une amende après avoir tenté d’acheter son permis de conduire en 2017, évitant ainsi la prison ferme…

Loin des affaires qu’il a connues à ses débuts, Mister You doit encore face à la justice pour régler quelques dossiers. En mars, il avait en effet écopé d’une peine aménageable de 24 mois de prison après avoir fait la promotion d’un réseau de stupéfiants dans le 94. Dernier acte de ses ennuis judiciaires, il était jugé ce 11 mai pour une autre affaire, remontant à 2017 cette fois. A cette époque, il avait été condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, à 6 mois de prison ferme et 5 000 euros d’amende pour avoir tenté d’acheter son permis de conduire. Il avait néanmoins fait appel après le jugement. Raison pour laquelle il se retrouvait de nouveau face aux magistrats…

mister you

À LIRE AUSSI: MISTER YOU – L’interview Le jour où… : HLM2, sa cavale, JuL, Sexion d’Assaut, les toplines, 2Pac, son fils…

Une décision plus clémente

Bonne nouvelle pour Younès Latifi, qui échappe finalement à la prison ferme en appel. S’il a bien été déclaré coupable de tentative d’obtention de document administratif factice, il n’a cependant été condamné “qu’à” 10 000 euros d’amende. Une décision qui n’a pas manqué de ravir son avocat, Robin Binsard : “Plutôt que de tomber dans le tout carcéral, la cour a choisi d’écarter l’hypothèse de la prison. Cela honore l’institution judiciaire.” Il rajoute ensuite que la place de Mister You “n’est pas en prison, mais dans les salles de concert et en tête des palmarès du rap.” Pour rappel, le scandale de faux permis de conduire avait fait couler beaucoup d’encre en 2017. Il impliquait l’ancien directeur d’une auto-école de Neuilly-sur-Seine ainsi qu’un fonctionnaire de la préfecture qui, contre une remise de 4 000 euros en espèce, validait les dossiers dans le système informatique et permettait donc à l’acheteur d’obtenir son permis dans la foulée. Le fonctionnaire avait été condamné à 3 ans de prison ferme, dont 2 avec sursis alors que le directeur d’auto-école s’était vu infliger une peine de 4 ans, dont 2 avec sursis. Une soixantaine de permis falsifiés avaient été délivrés selon le rapport final de la justice…