Sony vient de prévenir ses actionnaires qu’il est possible que la PlayStation 5 soit en rupture de stock continue jusqu’en 2022…

Si vous aviez été patient en laissant les mois défilés dans l’optique de finir par mettre la main sur une PlayStation 5, alors les dernières nouvelles la concernant ne vont pas vous réjouir. Car malgré les 8 millions d’exemplaires vendus depuis sa sortie, la demande concernant la Ps5 elle, ne faiblit pas. Pour preuve, la console de Sony est devenue en seulement 6 mois la console la plus vendue de l’histoire aux Etats-Unis. Mais depuis sa sortie le 19 novembre 2020, elle n’est disponible que par période, les listes d’attente pour l’acquérir ne faisant que s’allonger chez les revendeurs. Un aveu qu’a même confessé Hiroki Totoki, officier financier en chef de la firme nippone : “Je ne pense pas que la demande se calmera cette année, et même si nous produisons beaucoup plus d’appareils […] l’offre ne pourra pas s’aligner sur la demande”. Il a aussi indiqué que cette demande ne désenflera pas, entraînant un manque d’approvisionnement de la précieuse machine jusqu’en 2022, et ce, malgré la baisse du nombre de gamers observé ces derniers mois. Sony a perdu plus de 5 millions de joueurs par rapport au même trimestre de l’année 2020, passant de 114 millions à 109. La vente de jeux a, elle aussi, diminué sur cette même période.

la-ps5

À LIRE AUSSI: PlayStation 5 : Sony réalise un démarrage record avec près de 8 millions de consoles vendues

Un retard dû à la pénurie d’une puce

Et même si la production de la console a été freinée par le contexte sanitaire dû à la pandémie de Covid-19, la raison principale est, elle, liée au fait que la fabrication en masse de l’une des puces primordiales au fonctionnement de la console, connaît une pénurie. Cette puce, que l’on appelle puce SoC n’est disponible que chez un seul constructeur, la multinationale américaine, Advanced Microsoft Device, plus communément appelé AMD. La société spécialisée dans la création et la vente de composants électroniques doit aussi faire face à une trop forte demande. Une situation qui ne pénalise pas seulement Sony et sa Ps5, mais aussi Microsoft et sa Xbox Series X, qui se fournit, elle aussi, en puce SoC chez AMD. De son côté Nintendo, dont la Nintendo Switch était très difficile à trouver au début de la pandémie, a décidé d’augmenter la production. Mais les patrons de Nintendo ne se voilent pas non plus la face, et savent que face à la Ps5 ainsi que la Xbox Series S/X, la concurrence va rester très rude, et qu’il serait logique de voir les ventes de la Switch baisser par rapport aux années 2019 et 2020. 

sony-ps5-puce-soc