Death Row vient de lancer son propre musée virtuel ce mercredi 12 mai. Une manière de découvrir plus en profondeur l’histoire du légendaire label fondé par Dr. Dre et Suge Knight.

Pour fêter son 30ème anniversaire, le label hip-hop le plus emblématique de la côte Ouest, Death Row, a choisi une manière très originale de célébrer cette date en créant son musée virtuel. Intitulé The Death Experience, celui-ci permet de retracer l’histoire de la structure, de ses balbutiements à son ascension, tout en revenant sur le parcours de quelques-uns de ses artistes les plus iconiques, de Snoop Dogg à Dr. Dre en passant par Tupac. Objets de collection, anecdotes… cette expérience virtuelle réservera aux visiteurs bien des surprises. En outre, de nouvelles fonctionnalités, des easter eggs – des messages ou des cadeaux cachés – et des bâtiments virtuels seront rajoutés le 30 de chaque mois jusqu’à la fin de l’année. Il faudra donc patienter un peu avant de découvre toutes les surprises et les secrets que nous réservent l’empire de Suge Knight. Les fans auront d’ailleurs la possibilité d’apporter également leur pierre à l’édifice en téléchargeant leurs propres photos et vidéos, qu’ils s’agissent d’images d’archives de shows de l’époque, de photos avec les artistes ou encore de places de concert.

Un rachat récent

Comme nous vous en parlions il y a quelques jours, la société eOne (ou Entertainment One) qui possède aujourd’hui le catalogue de Death Row a été vendue le 26 avril 2021 à la compagnie Blackstone pour la modique somme de 385 millions de dollars. Elle avait déjà été revendue à Hasbro Toy Company en 2019, qui aura donc rapidement décidé de la céder à son tour. Brian Goldner, le PDG de Hasbro, s’était d’ailleurs exprimé sur son choix de céder eOne à Blackstone : “Cette transaction permettra à eOne Music d’être bien positionné pour débloquer de grandes opportunités pour ses nombreux artistes et partenaires talentueux, tandis que Hasbro continue de se concentrer sur les éléments stratégiques fondamentaux que sont le jeu et le divertissement”. De son côté, Sean Stevenson, le vice-président exécutif et directeur général de la musique d’eOne, a lui déclaré : “Death Row est l’un des labels les plus influents du hip-hop. 30 ans plus tard, son héritage musical continue d’avoir un impact dans la musique et au-delà. Nous sommes ravis de célébrer cet anniversaire et de mettre en avant les albums phares et les réalisations du label tout au long de l’année”. Si les années passent, la fascination autour de Death Row demeure toujours aussi intacte, d’où les énormes sommes investies pour son nom et son catalogue.

À LIRE AUSSI: Suge Knight avec Halle Berry ? Dr. Dre gay ? Les confidences d’un producteur de Death Row