De nouveau visé par de graves accusations de violences à l’égard de son ancienne compagne, Soulja Boy a décidé de réagir – maladroitement – sur Twitter avant de supprimer la totalité de ses messages…

Soulja Boy a récemment été accusé par son ancienne petite amie de violences sexuelles et physiques. Des accusations multiples qui ont entraîné l’ouverture d’une enquête ainsi que d’un futur procès à l’encontre de l’interprète du tube inter-générationnel, Crank Dat. La jeune femme, qui a demandé à la police de ne pas divulguer son identité, s’est vue attribuer le pseudonyme de Jane Doe (comme dans toute procédure où l’anonymat souhaite être préservée), aurait notamment était victime d’une fausse-couche à cause des coups répétés de Big Drako, ainsi que des dommages permanents et irréversibles au niveau des organes reproducteurs. Mais bien que Soulja Boy soit dans la sauce jusqu’au cou, il a tout de même décidé de se prononcer publiquement sur le sujet…

Soulja-Boy

À LIRE AUSSI: Soulja Boy en guerre avec… Randy Orton

Des tweets supprimés par la suite

Et c’est sur Twitter que le rappeur de 30 ans s’est exprimé en déclarant : “A la fin de la journée, parfois, nous les hommes, on se met juste avec la mauvaise femme. Je suis une légende, je ne peux pas me permettre de gérer n’importe quelle gonzesse Et, au final, tu ne peux forcer personne à être avec toi. Si cette personne ne veut plus de toi, laisse la partir et n’essaye pas de lui faire du chantage afin de rester avec. C’est mal”. Des messages vite supprimés après que les propos de l’artiste aient fait polémique sur la toile. Les internautes lui reprochant sa défense vide de sens face à ces accusations d’une extrême gravité, y voyant même un aveu de culpabilité, d’autant plus que ce ne sont pas les 1ères accusations de ce type portées contre le rappeur originaire de Chicago. D’un point de vue plus légale, Soulja Boy et son avocat ont également choisi de publier un communiqué indiquant que ce dernier réfutait l’entièreté de ces allégations : “Je nie avec véhémence et sans équivoque ces allégations. Je suis en contact avec mon équipe d’avocats et des actions légales appropriées vont être prises contre ces mensonges”. On en sera un peu plus dans quelques semaines…