Un policier a été inculpé pour meurtre outre-Atlantique. Il a enlevé et tué un homme durant son service…

Encore une histoire qui fait froid dans le dos. Le 6 janvier 2021, un policier de Memphis nommé Patric Ferguson (29 ans) a assassiné un homme de 30 ans connu sous le nom de Robert Howard, dont le corps a été retrouvé le 10 janvier. Si les circonstances autour du meurtre restaient floues, on sait aujourd’hui qu’il l’aurait forcé à monter à l’arrière de sa voiture, avant de l’enlever puis de le tuer de sang-froid. Toutefois, les enquêteurs ont avancé à tâtons, à la recherche de preuves permettant de reconstituer le déroulement précis de ce fait divers. Après plusieurs mois d’enquête, la procureur générale du comté de Shelby, Amy Weirich a enfin rendu son verdict ce jeudi 20 mai. Et les nouvelles ne sont pas bonnes pour Ferguson, puisqu’il a été inculpé pour enlèvement, falsifications de preuves, mauvais traitement infligé à un cadavre, abus de pouvoir et faute officielle.

Patric Ferguson
Patric Ferguson
À LIRE AUSSI: Police : L’IGPN saisie après le contrôle très musclé d’un couple à Marseille [Vidéo]

2 hommes qui se connaissaient

Radié de la police et enfermé dès janvier après être devenu le suspect numéro 1 de cette affaire, Patric Ferguson est actuellement emprisonné dans la prison du comté de Shelby, sans possibilité de sortir sous caution. D’après les informations délivrées par les autorités, l’ancien agent des forces de l’ordre se serait rendu au domicile d’Howard dans le quartier de Frayser, dans le nord de Memphis pendant son service, l’aurait arrêté puis forcé à monter dans son véhicule sous la menace de son arme. Il aurait alors roulé 800 mètres avant de l’abattre. Les enquêteurs ont déclaré qu’il a cherché des informations sur la façon de nettoyer une scène de crime et la manière la plus efficace de se débarrasser d’un cadavre à peu près. Si la relation entre les 2 hommes n’est pas bien connue, la police a confirmé qu’ils se connaissaient bien. D’après la procureur en charge de l’affaire, Ferguson a avoué le meurtre, confiant également qu’il avait reçu l’aide d’un homme de 28 ans nommé Joshua Rogers, qui n’est autre qu’un de ses bons amis. “Savoir qu’un agent de police de Memphis, quelqu’un qui a prêté serment de protéger et de servir, a pris la décision de commettre ce crime horrible est dévastateur”, a déclaré le directeur du MPD, Michael Rallings à ce propos. Même s’il ne faut pas généraliser, il faut croire qu’il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond dans la police un peu partout dans le monde…