Nadine Morano a tenu des propos extrêmement virulents à l’encontre de Youssoupha sur le plateau de Pascal Praud, au sujet de l’hymne des bleus…

C’est au cœur de l’actualité. Youssoupha a récemment composé Ecris mon nom en Bleu, le nouvel hymne de l’Equipe de France pour l’Euro 2021. Si le fait de voir les Bleus représentés par un rappeur a fait le bonheur de bon nombre de citoyens français, ce choix a eu pour conséquence de créer la colère de la droite et l’extrême droite en France. C’est bien évidemment la digne représentante du Rassemblement National qui fut l’une des premières à prendre la parole à ce propos sur Twitter, déclarant : “Je dis à la Fédération française de football : il est encore temps de renoncer au choix du rappeur Youssoupha, dont les propos insultants et outranciers choquent bon nombre de Français.” C’est désormais à une autre des figures de proue de la droite de pousser un coup de gueule à ce sujet : Nadine Morano.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Youssoupha (@youssouphamusik)

À LIRE AUSSI: Booba estime que l’hymne de Youssoupha pour les Bleus est “éclaté au sol”

Nadine Morano outrée

Qui de mieux que Pascal Praud sur CNews pour donner la parole à Nadine Morano à ce propos. Le journaliste a en effet passé au crible bon nombre de paroles de Youssoupha jugées “choquantes” à l’encontre de l’Hexagone, qui ont mis l’ancienne ministre déléguée auprès du ministre du Travail (sous Nicolas Sarkozy) littéralement hors d’elle. “J’ai envie de lui dire barre toi ailleurs”, “qu’il s’en aille”, “mais prends un avion et part”, “faut se cotiser pour lui payer un billet d’avion”… voici quelques-unes des interventions houleuses de l’actuelle députée européenne à propos du rappeur qui ne l’a pas attendue pour se payer des “billets d’avion”, lui qui vit entre la France et la Côte d’Ivoire. Notons également que dans le magnéto diffusé durant la séquence, il est mentionné que le Prim’s Parolier aurait déclaré dans L’enfer c’est les autres : “J’en veux aux Blancs, ces niqués condescendants”, or les véritables propos du rappeur sont les suivants : “J’en veux aux Blancs, cyniques et condescendants”. Une erreur qui en dit long sur les facultés journalistiques (et de l’orientation) de quelques-uns des journalistes de CNews…