Booba était l’invité du 7/9 de France Inter, au licro de Léa Salamé. S’il a parlé musique, le Duc est aussi revenu sur sa vision de la France, Youssoupha, Benzema…

Après avoir évoqué les clashs, son nouveau label en Afrique ou sa carrière, Léa Salamé a emmené Kopp sur d’autres terrains. Ses fans de la 1ère heure le savent, Booba a toujours transmis des messages politiques au travers de sa musique. Exilé à Miami depuis plusieurs années, le rappeur de 44 ans suit toutefois avec attention l’évolution de la situation dans l’Hexagone, un pays qui selon lui “ne se porte pas très bien”. Si économiquement, la situation de la France est critique, d’autres problèmes perdurent : “On est toujours en train de parler de problèmes de voiles, de choses comme ça, depuis la nuit des temps. On dirait que rien ne s’arrange quoi”. Néanmoins, c’est toujours avec plaisir que B2O revient dans son pays natal : “Je vois mes amis, ma famille, on mange très bien. J’aime la France quoiqu’il arrive. Elle a ses mauvais côtés, mais il y a aussi des bons côtés.

À LIRE AUSSI: Booba se confie sur ses clashs, son nouveau label et sa carrière sur France Inter [Vidéo]

Booba déclare la guerre au Rassemblement national

Alors qu’il avait eu une vive altercation orale avec l’une des têtes d’affiche de l’extrême droite, Jean Messiha sur le plateau de TPMP, Booba a de nouveau été interrogé sur le Rassemblement National. Un parti qui selon lui “ne devrait jamais exister”. “On ne devrait pas pouvoir voter pour quelqu’un qui fait partie du Front National, et ce pour une raison simple : “Pour moi, le Front National, c’est comme des nazis. Donc je trouve pas ça normal qu’on puisse voter pour des nazis. Il ne peut pas y avoir un parti nazi. C’est mon avis.” Elie Yaffa rappelle ensuite que son créateur, Jean-Marie Le Pen “a torturé les Algériens”.

La communauté noire en souffrance

Selon Booba, le mouvement Black Lives Matter, ravivé en mai 2020 suite à l’assassinat de George Floyd, n’est autre qu’un coup d’épée dans l’eau : “Il y a des Noirs qui se font tuer pratiquement tous les jours aux Etats-Unis, ou dans le monde, ou des migrants. Black Lives Matter je trouve pas que ça ait du poids”. Léa Salamé le rappelle ensuite, le racisme est un fléau que B2O a connu au sein de sa propre famille. Une histoire, assez symptomatique d’une discrimination latente, dont il préfère aujourd’hui sourire : “Mon grand-père devait garder mon grand frère, il l’a emmené au travail et l’a présenté comme le fils du concierge. Ça me fait sourire, parce que mon grand-père je l’aimais quand même. Souvent c’est de l’ignorance, des chocs culturels”.

À LIRE AUSSI: Booba estime que l’hymne de Youssoupha pour les Bleus est “éclaté au sol”

Booba souhaite le meilleur à Benzema…

La journaliste de France Inter a ensuite interrogé le fondateur du 92i sur la sélection de Karim Benzema, ancien proche du Duc. Bien qu’ils ne se côtoient plus, il maintient ses positions : “Je pense qu’ils auraient dû l’appeler depuis bien longtemps, après l’avoir sali, souillé, etc. Je suis content pour lui, courage à eux.Booba révèle d’ailleurs ne pas spécialement supporter l’Equipe de France à l’occasion de l’Euro qui se profile dans quelques semaines, et rappelle par dessus tout qu’il ne supporte pas le chant de La Marseillaise : “Je suis pas très patriotique moi, je suis pas très Marseillaise, etc. Je suis plus : “Allons, enfant de l’anarchie” que  “Allons, enfant de la patrie’.”

À LIRE AUSSI: Equipe de France : Noël Le Graët regrette le choix de Youssoupha pour l’hymne de l’Euro

Et enfonce de nouveau Youssoupha !

Il remet enfin un tacle au Prim’s Parolier, qu’il n’hésite pas à railler depuis plusieurs semaines , quand Léa Salamé l’interroge sur son hymne pour l’Equipe de France : “Youssoupha, non, je ne sais pas qui l’a appelé pour faire un hymne vu qu’il n’est pas dans le Top. Ça fait longtemps qu’il n’a rien fait d’extraordinaire. La chanson est pas terrible du tout.” Pour finir, fidèle à lui même et à La Piraterie, il révèle que lui n’aurait pas accepté de faire cet hymne : “comme je vous l’ai dit je suis pas très patriotique et je ne représente pas le drapeau français, je représente le drapeau pirate.”