La Corée du Nord, sous l’influence de son leader suprême Kim Jong-un, a décidé de lancer une guerre contre le lifestyle capitaliste…

La Corée du Nord a décidé de bannir certaines formes de look et d’accessoires issus de la culture des pays capitalistes et notamment des Etats-Unis. Jeans skinny, piercings ou encore la coupe mulet, de nombreuses formes d’expression stylistiques ont été interdites par le régime de Kim Jong-Un, dans ce que les hauts dignitaires de son pays définissent comme étant une guerre ouverte contre le capitalisme. Et selon les informations de la plus grande agence de presse de Corée du Sud, Yonhap News Agency, son voisin du nord, a pour cela décidé de publier dans sa presse nationale un communiqué incitant la population à ne pas céder aux sirènes du “lifestyle capitaliste. Un message qui a été rédigé le 13 mai 2021 dans les journaux par Rodong Sinmun, un des membres les plus importants du parti des travailleurs au pouvoir nord-coréen : “L’Histoire nous a appris la leçon cruciale selon laquelle un pays peut devenir vulnérable et s’écrouler comme un mur humide, et ce, indépendamment de sa puissance défensive et économique, s’il ne s’accroche pas à sa propre culture et son propre style de vie.

Kim Jong Un

À LIRE AUSSI: SCH : un chanteur sud-coréen de K-Pop veut collaborer avec lui [Vidéo]

Une petite bataille dans une guerre bien plus large

Et si ces déclarations émanant du gouvernement de Kim Jong-un à l’encontre de ce style de vie américanisé ont été faites ces derniers jours, il ne s’agit pas d’une volonté soudaine du parti. En effet, selon le dictateur, elles rentrent aussi dans le cadre : “d’une lutte sans compromis contre l’anti-socialisme […]Et cette application du non-socialisme est une bataille à mener coûte que coûte afin de défendre la pureté de la classe ouvrière ainsi que de garder solide la corde de sécurité de notre style de socialisme”. Une déclaration faite dans une lettre ouverte destinée aux organisations syndicales lors d’un meeting national, le tout, à l’heure ou des tensions entre le royaume ermite et les Etats-Unis refont surface. La raison, le doute émis par l’administration du président Biden concernant le programme de dénucléarisation de la Corée du Nord négocié par Donald Trump en 2019. La 1 ère puissance mondiale craignant même que le régime nord-coréen continue secrètement de produire en masse un arsenal destiné à menacer d’une manière ou d’une autre leur nation. Les Etats-Unis demandant donc des preuves concrètes de cette dénucléarisation afin de lever petit à petit les sanctions, même si de son côté, Kim Jong-un considère ses armes comme un simple moyen de se défendre. Cette affaire constitue encore le nouveau moyen pour nous, simple citoyen de ce monde, de se rendre compte qu’en politique, les décisions les plus simplistes couvrent toujours de plus gros enjeux. 

Donald X Kim