Selon un ancien agent de FBI, Biggy Smalls a été tué par un ancien membre de la Nation of Islam, que Suge Knight avait engagé… Une thèse déjà évoquée dans le passé.

Et s’il avait finalement dû attendre 2021 pour éclaircir le dossier poussiéreux du meurtre de Biggy Smalls, tandis que celui de 2Pac n’est toujours pas élucidé ? Alors que l’enquête est ouverte depuis maintenant plus de 20 ans, elle reste aussi considérée comme “unsolved” (non résolue). Mais nombreux ont été les détectives et agents de la police, mais aussi cinéastes, à se pencher sérieusement sur les conditions de la mort du rappeur de New York. Parmi eux, l’ancien membre du FBI, aujourd’hui à la retraite, Phil Carson. Et selon les derniers éléments de l’enquête de l’ex-agent fédéral, comme moult théories et autres sources d’informations l’avaient déjà laissé entendre, Biggie a été la victime d’un vaste complot mêlant plusieurs acteurs de tous bords, dont la Nation of Islam, Suge Knight et des membres du LAPD (la police de Los Angeles), qui à la base, devait servir de représailles après le meurtre de Tupac Shakur. C’est du moins ce qu’il a confié au célèbre et mythique journal américain, le New York Post, renforçant ainsi la thèse d’une guerre physique entre la East Side et la West Side.

biggie fusillade los angeles
Le SUV de Biggie lors de son assassinat à Los Angeles
À LIRE AUSSI: Notorious B.I.G intronisé au Rock & Roll Hall of Fame, Diddy, Nas et Jay-Z lui rendent hommage ! [Vidéo]

 

Un tueur à gages engagé par Suge Knight

Toujours selon l’enquête menée par Phil Carson, qui aura durée plus de 2 ans, Christopher Wallace alias Biggiea été exécuté par un tueur à gages affilié à la Nation of Islam, engagé spécialement par Suge Knight en représailles de la mort de 2Pac, et dont certains policiers de Los Angeles ont aidé à cacher au maximum le crime”. On retiendra tout de même que les investigations de l’agent du FBI ont également confirmé que la personne qui était la cible principale n’était pas Biggy, mais bien son manager de l’époque, Diddy. Toujours selon Carson, qui paraît être à l’heure actuelle la personne ayant approfondi le plus son enquête, le tueur serait Harry Billups re-baptisé Amid Muhammad lors de son entrée dans la Nation of Islam, lui qui a toujours été suspecté dans ce dossier :toutes les évidences pointeraient dans la direction d’Amid Muhammad […] Il est celui qui a pressé la gâchette. Et il y a de nombreuses autres personnes qui ont aidé et facilité cela pour lui”. Amid Muhammad était un membre de l’organisation politico-religieuse, Nation Of Islam, notamment connu pour avoir compté dans ses rangs un certain Malcom X, avant qu’il ne l’a quitte pour défendre des idées moins extrêmes. Muhammad, qui s’est ensuite reconverti en tant que tueurs à gages, a longtemps été considéré comme un suspect potentiel dans la mort de Christopher Wallas.

Amir Muhammad aka Harry Billups
Amid Muhammad a.k.a Harry Billups

Une version confirmée par 2 cinéastes

Les paroles de l’ex-agent du FBI ont également été confirmées par le producteur Don Sikorski, dont le film City of Lies parle de l’affaire. Il a d’ailleurs lui aussi confié au New York Post savoir qui était le réel assassin :“Toutes les réponses sont écrites noir sur blanc” ! Sikorski et le réalisateur du film, Brad Furman (auteur notamment du clip What Do You Mean ? de Bieber), sont considérés par le journal comme des sources plus que fiables, étant donné que pour les besoins de leur film/documentaire, ils ont fait partie de la poignée de personnes ayant pu avoir accès à des pièces du dossier classé top-secret et gardé directement par la justice. Le New York Post a aussi tenu à donner du crédit à ces sources, en affirmant avoir eu, lui aussi, accès à des documents datant de 2003, attestant bien de la véracité des propos tenus par Carson, Sikorski et Furman.

City of Lies – Trailer :

Les petits détails de l’enquête…

Toujours selon le rapport de Carson :Amir Muhammad a.k.a Harry Billups, parrain des 2 enfants de l’officier de police du LAPD, David Mack, a été identifié par plusieurs sources comme étant le tueur[…] Mack (également considéré comme étant celui qui a mis Amir Muhammad sur le coup, Ndlr) était enregistré comme le propriétaire d’une SS Impala noire de 1995, avec des gentes chromées, soit exactement la description qui a été donnée de la voiture du tireur sur Wallace. Il explique : “C’est l’affaire la plus floue et la plus jonchée d’embûches que j’ai vu passer devant la justice, et ce, en 20 ans de carrière au FBI. J’ai même des preuves que certains agents du LAPD ont été impliqués, et les hauts dignitaires du LAPD et de la mairie de la ville ont fait en sorte que je me taise”. Une affaire que certaines grosses têtes du système ne voudraient donc pas voir aboutir, elle impliquerait bien trop de beau monde. Mais pour Mike Dorsey, le créateur de la série Murder Rap : Inside The Biggie And Tupac Murders, beaucoup trop d’aspects et d’éléments concernant le meurtre restent encore des mystères. D’ailleurs, des indices et pistes périphériques n’ont jamais été entièrement creusés ou éclaircis. Alors, selon Dorsey, le seul et le meilleur moyen de mettre complètement en lumière la mort de Notorious B.I.G serait d’enquêter sur ces petites zones d’ombres de de ce dossier. Autant vous dire que l’affaire de la mort de B.I.G (et de 2Pac) est encore loin d’être complètement résolue…