Offset aurait demandé à la rappeuse Big Jade de subir une opération de chirurgie esthétique afin de la signer sur son label…

Ce n’est pas un mythe, mais un fait avéré, le look joue un rôle prépondérant dans la carrière d’une personnalité publique, donc d’un artiste, et par conséquent d’un rappeur. Si le phénomène est désormais répandu partout dans le monde, tout a commencé aux States où très tôt l’évolution de l’aspect physique d’une célébrité a joué un rôle prépondérant dans sa carrière. Et comme l’a très bien souligné Jack Harlow, ce souci de l’apparence :est le moyen le plus rapide de traité notre propre inspiration”, pour vous dire son importance ! Un paramètre qu’ont très bien intégré les artistes et producteurs de musique, dont Offset, qui n’hésite pas à jouer les mannequin. Le rappeur qui soigne son image, et porte très souvent de magnifiques pièces de designers célèbres, est même devenu l’égérie de la nouvelle collection entre Lanvin et Gallery Departement. Dans ce cadre, il avait même assisté et participé à plusieurs Fashion Week parisiennes, dont celle de janvier 2019 et 2020. Autant vous dire que la dégaine compte pour le tiers des Migos, d’autant que comme on le dit outre-Atlantique : “more drip, more money. Et c’est la rappeuse Big Jade qui a fait les frais de cette adage. Celle, qui fait de plus en plus parler d’elle dans le rap game US, a confié avoir eu une conversation avec le mari de Cardi B à propos du fait de subir une opération de chirurgie esthétique si elle voulait être signée chez lui. Il lui aurait tout simplement demandé de se refaire faire la poitrine !

Offset lors de la Fashion Week 2020 à Paris :

À LIRE AUSSI: Offset aurait-il encore trompé Cardi B ? Voici quelques photos compromettantes…

Pas de chirurgie pour Big Jade

C’est dans une interview accordée à la radio de Houston, 97,9 The Box, que Big Jade, originaire de Beaumont au Texas, s’est confiée sur sa signature chez Alamo Records ainsi que les négociations avec Offset qui voulait la récupérer sur son propre label. Mais devant la drôle de demande d’Offset, elle raconte avoir refusé beaucoup d’argent en ne cédant pas à sa proposition : “J’aurais pu signer chez Offset, surtout qu’il me proposait en terme d’argent, le double de ce que Alamo [Records] m’a donné […] J‘adore Offset à la mort, j’adore Cardi B à la mort aussi. Mais je n’ai pas signé avec lui à cause de la demande qu’il a faite pour que je me refasse faire le corps. Tu ne me parles pas de refaire faire mon corps. J’aurais même pu vouloir le refaire, mais le fait qu’on me le demande, ça passe pas. Car s’il avait appris à me connaître et à me parler, il aurait capté que je ne suis pas comme ça”. Big Jade, qui a sorti un projet de 10 titres, Pressure, au mois de mai, a aussi raconté cette anecdote afin de parler de la dénaturation de la musique, depuis que le physique et le sex-appeal passe avant la performance artistique :J’ai le sentiment que le hip-hop est mort lorsque les seins et les culs ont commencé à être plus important que la musique […] De mon côté, j’apprends toujours à m’aimer moi-même et c’est dans cette direction que je vais continuer. Je veux montrer aux gens qu’ils peuvent s’aimer eux-mêmes tels qu’ils sont”. De nobles paroles dans une industrie qui poussent toujours plus vers l’importance de l’apparence. 

big jade
Big Jade

Big Jade feat. Erica Banks et Beatking – Dem Girlz :

Big Jade – Pressure :