Le dernier projet du regretté rappeur du Mount Vernon, DMX, a reçu un accueil mitigé, tout comme les prédictions des charts…

Exodus est sorti ce vendredi 28 mai et a fait face aux nombreuses et tièdes critiques des fans. Selon les projections de ventes du Hits Daily Double, les chiffres pourraient malheureusement ne pas atteindre les scores espérés : le projet pourrait ne pas dépasser les 28 000, voire les 32 000 ventes en cette fin de 1ère semaine. Un bilan qui amènerait donc l’album vers un Top 10 au classement du Billboard Hot 200. Pourtant, la renommée d’Earl Simmons alias Dark Man X avait fait de lui l’un des rappeurs les plus influents de la scène hip-hop à la fin des années 90. Son 1er album studio, It’s Dark And Hell Is Hot, était déjà un immense succès artistique et commercial sans précédent à sa sortie. A l’époque, cette popularité lui avait même permis de se rapprocher de l’état de “superstar” du rap, avec une entrée au Top 1 du Billboard 200. De plus, lors de l’annonce de son décès le 9 avril, ses disques ont généré une hausse de plus de 1 000 % d’écoutes sur les plateformes de streaming, opérant – comme à chaque décès d’artistes – un véritable engouement du public. Comment peut-on donc expliquer ces résultats moyens prévus pour la 1ère semaine de sortie de l’album ? Il faut savoir qu’Exodus avait été teasé par l’artiste avant sa disparition, qui avait averti de la multitude d’invités dans sa tracklist. On y retrouve entre autres Nas, Jay-Z, Alicia Keys, Snoop Dogg, Moneybagg Yo, ainsi que les membres de Griselda. Mais malheureusement, peu de place au micro pour X, alors que la grande majorité de ses auditeurs espéraient dans ce clap de fin un grand comeback du Mc dans l’industrie. Une déception donc. Par ailleurs, pour ses fans, DMX a régressé en qualité, ainsi qu’en pertinence. Un constat qui pourrait résulter de son manque de pratique et surtout d’une vie un peu chaotique ces dernières années, entre sa dépendance à la drogue et ses nombreux allers-retours en prison, entre autres.

DMX en interview dans Drink Champs :

À LIRE AUSSI: DMX : Un héritage estimé à seulement 50 000 dollars ?

L’absence d’un feat de Pop Smoke, expliqué par Swizz Beatz

D’autre part, dans cette longue liste de collaborations prévue pour cet ultime album, DMX avait évoqué un feat du défunt Pop Smoke, lors de son interview du 13 février 2021 sur le podcast Drink Champs. L’adepte de drill était censé trouver sa place sur le morceau Money Money Money. Mais aucune trace de lui sur la galette finale ! Swizz Beatz, producteur exécutif du projet, ami et beatmaker attitré du Dog, était justement venu partager quelques confidences sur la conception du LP, dans The Breakfast Club ce 28 mai. Il précisait ici que le featuring de Pop avait finalement été retiré. En réalité, les ayants-droits du rappeur de Brooklyn avaient déjà utilisé son couplet pour un autre morceau. Après la mort de X, Swizz avait donc décidé d’inviter Moneybagg Yo pour le remplacer, expliquant qu’il “préférait son couplet de toute façon” ! Ce choix posthume aura peut-être influencé l’avis du public sur le projet dans sa globalité, et créé de la frustration, face à ce gros teasing tombé à l’eau. En tout cas, le mari d’Alicia Keys a laissé entendre qu’un autre album posthume pourrait voir le jour, il s’agirait même d’un projet orienté gospel… A suivre.

Swizz Beatz invité du Breakfast Club :