Face au manque de personnel pour s’occuper de Pone, c’est son épouse qui endosse le rôle d’infirmière depuis un an…

Atteint de la maladie de Charcot depuis 2015, l’iconique beatmaker (et Dj) de la Fonky Family, Pone, désormais appareillé pour pouvoir composer avec ses yeux, voit ses accès aux soins de plus en plus restreints depuis un an. La cause : le cabinet infirmier de la ville de Gaillac, qui s’occupait de lui, s’est retiré, et ce alors qu’aucune solution de repli n’a été envisagée. Face à cette situation extrêmement complexe, c’est son épouse Wahiba Gallart, qui le prend désormais en charge. France 3 Occitanie s’est rendue chez l’artiste, afin d’y faire un reportage et témoigner du drame qui se joue. Fatiguée par ce contexte difficile, sa femme témoigne : “Il y a des cabinets qui sont assez sincères et qui nous disent que ce n’est pas assez rentable par rapport au temps où ils restent ici”. La grande majorité des infirmier(e)s ne sont d’ailleurs pas formés pour les soins liés à la maladie de Charcot. Raison pour laquelle c’est elle qui assure ce travail : “Ça fait un an que je le fais tous les jours, 2 fois par jour, parce qu’il n’y a personne pour me remplacer à ce moment-là.

À LIRE AUSSI: Pone de la FF va dévoiler un nouvel EP caritatif baptisé Listen and Donate ! [Son]

Des initiatives mises en place

Face à leur quotidien incommode, l’artiste et son épouse ne baissent pas les bras pour autant. Bien au contraire même, puisque Pone s’apprête à sortir un nouveau projet – caritatif – intitulé Listen and Donate, dont la parution est prévue pour ce 18 juin. L’intégralité des fonds récoltés seront d’ailleurs reversés à l’association Trakadom, qui : “a pour vocation de former des soignants et des aidants afin de permettre le retour à domicile des patients appareillés”. Un 1er extrait baptisé FAR a d’ailleurs été délivré mardi 18 mai. Modèles de persévérance, Pone et son épouse comptent également contacter le ministre de la Santé, Olivier Véran, pour l’alerter sur cette situation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par PONE (@poneofficiel)

Pone – FAR :