Difficile de passer à côté de l’actualité de Gims cet été. Entre la réédition de son album Le fléau et ses projets hors musique, Meugui est sur tous les fronts. Il nous fait quelques confidences, et nous explique ce qu’est devenu le rap aujourd’hui à son sens…

A peine quelques mois après la sortie du Fléau, présenté par Gims comme son dernier opus rap, le Mc de la Sexion d’Assaut est revenu ce 28 mai avec une nouvelle cargaison de titres inédits et de featurings, Les vestiges du Fléau. Là, aux côtés de gros kickeurs comme JuL, SCH ou Nekfeu, Warano a posé ce qu’il considère comme ses derniers couplets rap. Mais ce n’est pas sa seule actualité à l’approche de l’été. Alors que l’on a récemment appris que la tournée de la Sexion d’Assaut était reportée au printemps 2022, Meugui a profité de son tour des médias pour annoncer aussi que le prochain opus tant attendu par les fans de la Sexion, Le retour des rois, ne verrait finalement jamais le jour. A quelques jours du début officiel de l’Euro 21, une autre nouvelle de taille concernant le chanteur et rappeur congolais a fait surface : Gims est pressenti pour réaliser l’hymne de la Coupe du Monde qui se tiendra en 2022 au Qatar. C’est donc un Gims bien occupé que l’on retrouve lors de la journée de présentation du fruit de sa collaboration avec la marque de glaces Magnum.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RAPRNB Le Mag (@raprnblemag)

À LIRE AUSSI: Gims, Rohff et Dosseh détruisent l’agresseur raciste de Cergy [Photos]

Gims et le rap…

Ce jour-là, Gims fait le bilan de l’aventure Le fléau pour RAPRNB. Lors de notre entretien, il confie que malgré la fuite dont l’album a été victime – un mois avant sa sortie – il est satisfait des chiffres de vente en 1ère semaine. Il parle aussi en longueur de sa nouvelle édition, Les vestiges du fléau, de son côté plus ouvert. Néanmoins, on retrouve malgré tout un beau casting rap sur le projet et notamment un morceau qui était très attendu avec Nekfeu. Malgré cette escapade rap, un mot dont on a débattu le sens qu’il revêt aujourd’hui dans cette interview, Meugui confie qu’il a sûrement lâché ses dernières mesures de rap pur et dur : “J’ai plus forcément envie de me bagarrer dans des textes de rap”. Avant d’ajouter : “C’est fini de rapper pour être en top tweet. Il faut faire des vrais trucs”. Et des vrais trucs, le Fléau nous confesse qu’il en prépare : “Y’a des choses enregistrées avec des gros blases, des grands Dj’s…”

Gims – L’interview Maître Fléau :