Ancien membre du centre de formation du Milan AC, Seid Visin s’est donné la mort à seulement 20 ans près de Naples. Originaire d’Ethiopie et adopté à l’âge de 7 ans par des parents italiens, il avait fait part il y a quelques mois de son mal-être, ne supportant plus le racisme dont il était victime.

C’est une affaire qui secoue l’Italie depuis plusieurs jours. Ce vendredi 4 juin, la presse italienne a rapporté le décès de Seid Visin, ancien joueur professionnel passé notamment par le centre de formation du Milan AC. Né en 2000 en Ethiopie et adopté à l’âge de 7 ans par un couple d’Italiens, son corps a été retrouvé inanimé dans sa maison Nocera Inferiore, une petite ville située au sud de Naples. Rapidement, le club Rossonero a fait part de sa tristesse en apprenant le décès de son ancien pensionnaire, qui avait mis un terme à sa carrière en décembre 2016 après un passage à Benevento : “Il n’y a pas de mots justes pour dire au revoir à un garçon de 20 ans : nos pensées vont à Seid Visin, à sa famille et à ceux qui l’aimaient”. Un choc pour le portier milanais Gianluigi Donnarumma, qui a lui aussi rendu hommage à son ex-partenaire sur les réseaux sociaux.

Le racisme, facteur important de ce suicide ?

Cette nouvelle a d’autant plus fait réagir qu’il y a quelques mois, Seid Visin avait fait part de son mal-être sur les réseaux sociaux, expliquant qu’il ne supportait plus le regard que certains lui portaient et les réflexions qu’il subissait au quotidien : “Partout où je vais, je ressens le poids des regards sceptiques, biaisés, dégoûtés et effrayés des gens. Quelque chose a changé en moi. C’est comme si je portais la honte d’être un noir comme si j’avais peur d’être considéré comme un immigré. Je ne veux pas que les gens soient désolés pour moi, je veux juste me rappeler que les épreuves et les souffrances que je vis ne sont qu’une goutte d’eau par rapport à l’océan de douleurs vécu par ceux qui préfèrent mourir au lieu de mener une existence dans la misère et l’enfer. Ces gens risquent leur vie, certains l’ont déjà perdue, juste pour goûter à ce que nous appelons simplement la vie”. Si son père a ensuite expliqué que son suicide n’était pas uniquement lié à ce qu’il pouvait vivre, cela n’a sans doute clairement pas aidé à préserver son équilibre et sa bonne santé mentale…

À LIRE AUSSI: Lil Loaded : le rappeur de Dallas se suicide à seulement 20 ans