De passage au château de Clairefontaine afin de venir encourager les joueurs de l’Equipe de France, à quelques jours de leur entrée en lice, Emmanuel Macron a notamment évoquer la polémique liée au morceau de Youssoupha lors d’une interview pour RMC et BFM TV.

Désormais passée, l’affaire Youssoupha aura été omniprésente sur les plateaux de télévision et dans les déclarations politiques mi-mai. Choisi par la Fédération Française de Football pour interpréter un morceau nommé Ecris mon nom en Bleu censé accompagner la liste des joueurs sélectionnés par Didier Deschamps afin de disputer l’Euro, le rappeur va se retrouver au coeur d’un tourbillon médiatique orchestré par le Rassemblement National. Plusieurs membres du parti de Marine Le Pen vont ainsi mettre en avant ses déclarations passées à l’égard de cette dernière mais aussi son affaire l’ayant opposé à Eric Zemmour, pour laquelle le Lyriciste Bantou avait été finalement relaxé en 2012. Loin de la France durant cet épisode médiatique, Youssoupha avait choisi de réagir lors d’un récent passage dans Quotidien, s’inquiétant notamment de voir le RN mener l’agenda médiatique actuellement.

À LIRE AUSSI: Youssoupha parle de la polémique liée à son morceau pour l’Equipe de France dans Quotidien [Vidéo]

Macron défend Youssoupha

De passage à Clairefontaine afin de saluer et d’encourager Didier Deschamps, son staff et ses joueurs, Emmanuel Macron a également accordé un entretien à BFM TV et RMC. A l’occasion de cette interview, il a notamment été interrogé sur les nombreuses discussions autour du retour de Karim Benzema, mais aussi du morceau de Youssoupha, qu’il soutient sans toutefois jamais citer son nom : “Je pense que personne n’a à utiliser le sport pour faire passer des messages politiques de division. Il y a des polémiques permanentes qui portent ce ferment de division sur tous les sujets. Nous sommes une nation avec son histoire, sa culture, sa langue et qui a toujours aspiré à l’universel et qui a toujours su être plus grande qu’elle même en intégrant des femmes et des hommes qui se battent pour elle. Qu’un chanteur soit fier de porter l’équipe de France et les valeurs qui vont avec, aussi d’évoluer lui-même et se rendre compte que ce qu’il a fait était des erreurs. J’ai envie que les gens qui ont fait des erreurs les corrigent”. Un message d’unité habillement distillé à quelques jours de l’Euro, mais surtout à moins d’un an de l’Election Présidentielle…