Tandis que Bobby Shmurda s’est engagé ce mercredi avec le label Roc Nation, 6ix9ine s’est moqué de cette nouvelle, évoquant le passé judiciaire de la présidente de la structure.

Libéré de prison le 22 février après plus de 6 années passées derrière les barreaux, Bobby Shmurda a largement été célébré depuis son retour. Evidemment, après tout ce temps loin de ses proches, le natif de Miami a passé du temps avec sa famille, ses amis et ceux qui l’ont aidé au cours de son incarcération. 4 mois après, il semble toutefois bien décidé à faire enfin son come-back musical. C’est sans doute dans cet optique que celui qui avait fait sensation à l’été 2014 avec le banger Hot N*gga s’est engagé ce mercredi avec une structure bien connue du grand public, Roc Nation. L’occasion pour lui de s’entourer de grands professionnels afin de proposer le meilleur retour possible, aussi bien sur le plan de la musique que du marketing.

6ix9ine fait le parallèle entre lui et la boss de Roc Nation

Face à cette nouvelle, un certain 6ix9ine a décidé de prendre la parole afin de dénoncer ce qu’il juge être de l’hypocrisie autour de sa personne. Il s’explique en affirmant que les rappeurs aiment se moquer de lui en mettant sa collaboration avec la police en avant, mais oublie, dans certains cas, avec qui il travaille. Car la présidente de la structure Roc Nation, Desiree Perez, est une ancienne informatrice de la justice américaine, un travail effectué à partir du début des années 2000, après qu’elle ait notamment été arrêté pour trafic de drogue. A l’époque, elle avait entre autres accepté d’enregistrer à leur insu des trafiquants de drogue qui furent ensuite arrêtés. Une affaire revenue brièvement dans l’actualité au début de l’année après qu’elle ait reçu, comme Lil Wayne ou Kodak Black, une grâce présidentielle venant directement de Donald Trump. Un discours qui s’entend mais ne provoquera sans doute pas de réaction de la part d’un Bobby Shmurda visiblement concentré sur ses propres projets.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DJ Akademiks (@akademiks)