Après les dernières rencontres de la phase de poule qui se sont disputées ce mercredi 23 juin, les affiches des huitièmes de finale sont désormais connues.

Le nom des 16 pays qualifiés pour les huitièmes de finale de cet Euro 2021 sont désormais connus, après la qualification ce mercredi 23 juin de l’Espagne et de la Suède puis de la France, de l’Allemagne et du Portugal. Les choses sérieuses vont donc pouvoir commencer dès ce samedi 26 juin, pour le plus grand plaisir des fans de football européens. Le Pays de Galles affrontera ainsi à 18 heures le Danemark avant que l’Italie, qui a fait forte impression lors de ses 3 premiers matchs, n’affronte l’Autriche à Londres. Le lendemain, ce sont 2 très belles affiches qui nous seront proposées puisque la République Tchèque défiera les Pays-Bas avant que la Belgique et le Portugal ne se retrouvent à Séville. Avec cette dernière rencontre, c’est l’un des grands favoris de la compétition qui sera donc éliminé…

ronaldo mbappe apres le match
Cristiano Ronaldo et Kylian Mbappé après la rencontre en la France et le Portugal ce mercredi 23 juin
À LIRE AUSSI: La France fait match nul avec le Portugal après une rencontre de folie [Vidéos]

Un tableau compliqué pour la France

Lundi 28 juin au soir, la Croatie, dernier finaliste de la Coupe du Monde, affrontera l’Espagne avant que l’Equipe de France soit opposée à la Suisse à Bucarest, dans un match où les Bleus seront très clairement les grands favoris. Enfin, le mardi 29 juin, les huitièmes de finale prendront fin avec un affrontement déjà très attendu entre l’Angleterre et l’Allemagne, tandis que la Suède et l’Ukraine se disputeront le dernier billet qualificatif pour les quarts. En cas de qualification, la France devra effacer l’Espagne ou la Croatie pour arracher un potentiel billet en demi-finale, où les hommes de Didier Deschamps joueraient ensuite l’Italie, l’Autriche, la Belgique ou le Portugal. De l’autre côté de l’arbre final, le vainqueur du choc Allemagne-Angleterre sera très probablement favori pour aller en finale, même si les Pays-Bas pourraient être un adversaire redoutable.