Le rappeur Trick Daddy est sous le feu des critiques après ses déclaration très controversées, et jugées illégitimes, à propos de Beyoncé et Jay-Z

Tout le monde n’a pas la légitimité de s’en prendre à l’un des couples les plus célèbres du monde. C’est ce qu’est en train d’apprendre le rappeur de Miami, Trick Daddy. Car lors d’un live sur l’application Clubhouse, l’artiste de 46 ans a soudainement décidé de s’en prendre à Queen Bey, évoquant d’abord son succès :Beyoncé n’a jamais donné quoi que ce soit à la musique en retour, puis comparant même son talent à celui d’une chanteuse lambda. De plus, dans des enregistrements qui ont leaké lundi 21 juin, on entend Trick Daddy pointer du doigt les capacités de madame Carter en termes de chant :Beyoncé n’écrit aucune musique, et sait à peine chanter elle-même. Beyoncé ne sait pas chanter […] Mec … J’ai vu ma belle-mère donner à Beyoncé des leçons de chant pendant toute sa carrière”.

À LIRE AUSSI: Jay-Z poursuit en justice son ancien associé, Damon Dash

Trick Daddy avait aussi des choses à dire sur Jay-Z

Mais Daddy ne s’est pas arrêté en si bon chemin, puisqu’il a aussi fortement critiqué l’autre moitié du couple, en la personne de Jay-Z. Pour lui, l’auteur de The Blueprint n’est que le symbole, par défaut, du rap new-yorkais et ne mérite en aucun cas d’être cité parmi les grands noms que le rap US a porté. Il s’explique : “Là ? Je vais donner un avis pas très populaire : Beyoncé est au R&B ce que Jay-Z est à New York. Voilà pourquoi ils sont ensemble […] Jay-Z n’a jamais gagné le titre de plus grand rappeur en vie. Qui ose le placer à un tel niveau ? […] Les new-yorkais ont perdu Biggie et avaient besoin d’un nouveau héros, car ils voulaient faire de leur ville la Mecque du hip-hop, et se sont tournés vers Jay-Z, voilà tout”. Des critiques qui n’ont pas du tout été du goût de la Beyhive, la communauté 2.0 des fans inconditionnels de Beyoncé. Ses membres s’en sont d’ailleurs bien pris à Trick Daddy sur les réseaux, certains demandant quelle genre de drogue il consommait, quand d’autres demandaient de comparer les œuvres de sa carrière à celles de Mr Carter, le tout, agrémenter de multiples memes humoristiques et contextuels. Pour la plupart de ces avocats 2.0, l’idée que Trick Daddy critique les parents de Blue Ivy sans aucune légitimité artistique parle d’elle-même. Enfin, notons qu’un certains nombres d’internautes s’est aussi montré en accord avec les déclaration du OG. Des propos qui, qu’on soit pour ou contre, ont réussi à faire parler de leur auteur !