Annoncées ce 24 juin, les 1ères images de la 2ème saison de Validé ont été révélées ce vendredi soir. L’occasion de retrouver quelques-uns des nombreux invités qui apparaîtront à l’écran, lors d’une nouvelle aventure où la tension semble être encore montée d’un cran.

Voilà plusieurs mois maintenant que Franck Gastambide avait confirmé la fin du tournage de la 2ème saison. Comme cela avait été annoncé ce jeudi 24 juin, les 1ères images de la 2ème saison de Validé ont enfin été publiées, s’ouvrant sur les toutes dernières secondes de la saison 1 avant de nous montrer William (Saïdou Camara) en pleurs et Brahim (Brahim Bouhlel) visiblement effrayé. Rohff, qui semble avoir un rôle important, apparaît ensuite, et les choses vont rapidement s’accélérer, entre des visages déjà vus l’an dernier et d’autres qui vont apparaître pour la 1ère fois, à l’image de YL et de Kofs qui semblent s’opposer violemment ou de Saïd Taghmaoui, que l’on découvre en prison…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Validé (@valide_laserie)

À LIRE AUSSI: Saison 2 de Validé : une rappeuse dans le rôle principal, Said Taghmaoui présent au casting

Plus que quelques mois d’attente

Evidemment, Laetitia Kerfa, qui succède à Hatik, est également présente dans ce teaser à l’ambiance électrique faisant surtout la part belle à la violence entre les différents clans présents dans la série. Si son succès semble acquis, il sera toutefois intéressant de constater comment Franck Gastambide aura réussi à jongler entre l’esprit de vengeance qui animera les amis et proches d’Apash, et l’arrivée d’une nouvelle actrice principale dans le programme. En plus de ces images prometteuses, l’information principale de ce teaser est que la show dédié au rap sortira à la rentrée, comme cela est confirmé en fin de vidéo. Rendez-vous d’ici 3 mois donc pour découvrir cette 2ème saison de Validé, et sans aucun doute avant pour de nouvelles révélations quant à ce qui nous attend…

À LIRE AUSSI: Soso Maness parle à nouveau de Validé et critique le travail de Franck Gastambide [Vidéo]