Incarcéré depuis près de 3 ans, Bill Cosby a été libéré de prison ce 30 juin après l’annulation de sa condamnation par la Cour suprême de Pennsylvanie.

La condamnation pour agression sexuelle de Bill Cosby a été annulée par la plus haute juridiction de Pennsylvanie ce mercredi 30 juin. La raison de ce retournement de situation inattendu est la suivante : la Cour suprême a expliqué que le 1er procureur en charge de l’affaire avait décidé de ne pas poursuivre l’acteur au pénal, l’incitant toutefois à prendre la parole dans une procédure civile. Néanmoins, ce témoignage avait été utilisé à son insu lors de son procès, après qu’un nouveau procureur ait décidé de relancer l’affaire. Gloria Allred, la célèbre avocate qui a représenté les 33 femmes ayant dénoncé le comédien de 83 ans, a qualifié cette décision de “dévastatrice”. Elle a ainsi publié un communiqué dans les colonnes de Variety dans lequel elle déclare notamment : “Malgré la décision de la Cour suprême de Pennsylvanie, il s’agissait d’un important combat pour la justice et même si la Cour a annulé la condamnation pour des raisons techniques, cela n’a pas justifié la conduite de Bill Cosby et ne doit pas être interprété comme une déclaration ou une conclusion selon laquelle il n’a pas commis les actes dont il a été accusé.

Bill Cosby

Près de 3 ans d’incarcération

L’ancienne vedette du Cosby Show était derrière les barreaux depuis près de 3 ans. Il avait été reconnu coupable d’avoir drogué et abusé sexuellement Andrea Constand, une jeune femme travaillant à l’époque – en 2004 – pour l’équipe de basket féminine de la Temple University, alors que dizaines de cas n’avaient pas pu être jugés en raison du délai de prescription. Si certains rapports ont indiqué que sa libération était due à un vice de procédure, d’autres ont rapidement précisé que la condamnation avait été annulée en raison d’erreurs commises par les procureurs. Précisons toutefois qu’elle ne fait évidemment pas, aux yeux de la justice, de Bill Cosby un homme innocent pour autant.

À LIRE AUSSI: George Floyd : le policier Derek Chauvin condamné à 22 ans et demi de prison [Vidéo]

Un acte bel et bien avoué

Pour rappel, dans les extraits de la déposition de la 1ère plainte d’Andréa Constand datant de 2015, Bill Cosby avait bel et bien admis avoir drogué les femmes avec qui il souhaitait avoir des relations sexuelles. En septembre 2018, soit le mois où il fut incarcéré, il avait été accusé d’agression et de harcèlement sexuels par plus de 60 femmes, et ce sur plusieurs décennies. En mai, sa demande de libération conditionnelle avait été rejetée, et ce parce qu’il avait refusé de participer à des programmes de traitement pour délinquants sexuels. Il est en tout cas définitivement libre, cette annulation ne pouvant faire l’objet d’un appel puisque les procureurs avaient passé un accord avec le natif de Philadelphie selon lequel ils ne le poursuivraient pas pour ces accusations.

Bill Cosby