La société japonaise Konami a rompu son contrat avec Antoine Griezmann, lui qui était ambassadeur de Yu-Gi-Oh mais aussi PES

Il y a moins d’une semaine sortait une vidéo polémique datant de 2019 – durant un stage de préparation du FC Barcelone au Japon – dans laquelle Ousmane Dembélé tenait des propos choquants à l’encontre de techniciens japonais venus les aider après un souci dans leur chambre d’hôtel, devant un Antoine Griezmann mort de rire. La séquence a créé un véritable tollé médiatique, au point d’entraîner des excuses publiques de la part des 2 joueurs, qui ont nié toutefois toute forme de racisme. “Je réfute avec fermeté les accusations qui me sont portées et je suis désolé si j’ai pu offenser mes amis japonais”, avait déclaré Griezou sur Twitter ce lundi 5 juillet. Des excuses qui n’ont toutefois pas suffi à éteindre l’incendie puisque l’ancien attaquant de l’Atletico Madrid a subi une série d’évènements malencontreux. Rien n’est jamais sans conséquence

À LIRE AUSSI: Griezmann et Dembélé réagissent à la diffusion de leur vidéo à caractère raciste

Griezmann et Konami, c’est fini

Griezmann se serait entretenu avec Hiroshi Mikitani, PDG du géant japonais du commerce en ligne et principal sponsor du FC Barcelone, Rakuten, ce mardi 6 juillet afin de s’expliquer et de lui présenter ses plus plates excuses. Quelques heures avant, l’homme d’affaires avait en effet mis en exergue les “remarques discriminatoires” des footballeurs, expliquant que : “de telles remarques ne sont pas acceptables, en aucune circonstance.” Mais ce n’est pas tout puisque Konami, société japonaise de développement et d’édition de jeux-vidéo, a également rompu son contrat avec le joueur de 30 ans, qui ne sera donc plus ambassadeur de Yu-Gi-Oh. “Konami Digital Entertainment estime, tout comme la philosophie du sport, que la discrimination de quelque nature que ce soit est inacceptable. Auparavant, nous avions annoncé Antoine Griezmann comme notre ambassadeur du contenu Yu-Gi-Oh!, mais à la lumière des événements récents, nous avons décidé d’annuler le contrat”, ont-ils expliqué dans un communiqué. Ils se sont ensuite attardés sur son partenariat avec Pro Evolution Soccer, autre jeu appartenant à Konami. S’il devait initialement apparaître sur la pochette, les récents évènements pourraient très probablement le voir finalement évincer aussi : “En ce qui concerne notre franchise eFootball PES, nous demanderons au FC Barcelone en tant que partenaire de club d’expliquer les détails de cette affaire et ses actions futures”. Ça chauffe pour le joueur français qui, sportivement comme personnellement parlant, ne vit probablement pas sa meilleure période… lui qui avait déjà été exposé à une sombre polémique autour d’un blackface en 2017 !

À LIRE AUSSI: Antoine Griezmann se déguise en basketteur noir… et s’excuse ! [Photo]