TikTok empêche ses créateurs de contenus d’afficher leur soutien au mouvement Black Lives Matter sur son Creator Marketplace

TikTok vient de créer l’incompréhension chez une partie de ses utilisateurs. La plateforme qui s’est imposée comme néo-géant des réseaux sociaux vient d’ôter la possibilité à ses utilisateurs de sa Creator Marketplace d’afficher, dans leurs biographies, leur soutien au mouvement Black Lives Matter. En effet, lorsque l’on essaye de caler en biographie le mot “black” ou la phrase “Black Lives Matter, les mots innapropriate content (contenu inapproprié)” s’affichent sur l’écran. Une information qu’a notamment propagée Ziggy Tyler, utilisateur de TikTok âgé de 23 ans, qui a enregistré plusieurs vidéos à ce sujet, dans lesquelles il montre clairement à ses followers que les mots : “Black“, “Black Lives Matter”, “Black People”, “Black Success, “Pro Black” ou encore I’m a Black Man” sont tous refusés. Dans un autre temps, Tyler a cette fois-ci essayé de rentrer en bio les mots : “pro white et supporting white supremacy (pour la suprématie blanche), et aucun d’entre eux n’a été jugé comme contenu inapproprié par la plateforme. Pour rappel, TikTok Market Place est une plateforme périphérique de l’application principale ayant pour but d’aider les créateurs de contenus (influenceurs) à entrer en contact avec des entreprises et ainsi facilité les partenariats ainsi que le développement de l’influence de l’application…

@ziggityler

#greenscreenvideo I’m going live in 30 minutes to answer questions. Y’all need to get this message out. Please. #fypシ #fyp #wrong #justice

♬ original sound – Ziggi Tyler

À LIRE AUSSI: Swavy : la star américaine de TikTok assassinée à 19 ans [Photos]

La réponse de TikTok

Tyler avait comme but initial d’utiliser cet outil afin de contacter certains annonceurs ayant envie de diversifier leur communication et ainsi pourquoi pas monter avec eux des campagnes prônant la justice raciale, mais il a fini par déclarer : “Les personnes blanches peuvent venir ici et m’insulter du N-word et faire des vidéos extrémistes, et moi, je ne peux rien faire, rien faire du tout”. De son côté, TikTok a réagi à cette polémique en affirmant qu’il s’agissait d’une erreur due à une faille dans leur algorithme ayant pour but de filtrer les messages de haine : “Les protections de notre TikTok Market Place, qui signalent les phrases généralement associées aux discours de haine, ont mal été configurées et signalent ainsi des phrases sans respecter l’ordre des mots […] Nous reconnaissons et nous nous excusons pour la frustration créée par cette expérience, et notre équipe corrige cette erreur importante. Pour être clair, Black Lives Matter ne viole pas nos politiques et compte même actuellement 27 milliards de vues sur notre plateforme”. Une polémique qui vient s’associer à celle apparue en juin, après que des utilisateurs noirs de TikTok aient décidé de faire une grève indéfinie afin de protester contre l’utilisation par des utilisateurs blancs, et ce, sans crédit, de danses et chorégraphie issues de la culture afro…

À LIRE AUSSI: TikTok annonce l’arrivée des vidéos de 3 minutes