Le rappeur Hotboii s’est rendu à la police après avoir fait l’objet d’un mandat d’arrêt, puis a payé sa caution pour retrouver sa liberté…

On vous en parlait déjà la semaine du 7 juillet , Hotboii, le rappeur originaire d’Orlando en Floride, faisait depuis plusieurs jours l’objet d’un mandat d’arrêt national posé sous la loi RICO. Une loi qui permet aux agences de polices fédérales de traquer et condamner plus fermement les membres d’associations criminelles reconnues. Autant dire que cela ne sentait pas bon du pour Hotboii… et il devait s’en douter puisqu’il a décidé de se rendre à la police ce lundi 12 juillet au soir. Une rédition qu’il avait d’ailleurs annoncée sur sa story Instagram au matin : “Je me rends ce soir” ! Selon des dossiers de détenus sur lesquels le magazine XXL a réussi à mettre la main, l’interprète de Don’t Need Time aurait directement été emmené au bureau du Shérif du comté d’Orange à Orlando. Le rappeur de 21 ans ferait face à 2 chefs d’accusation, “activité illégale et rackette d’influence” ainsi que “participation aux activités d’une organisation criminelle”. Lundi, après son arrestation, une caution avait été fixée à 750 000 dollars, rapidement payée par Javarri Latre Walker de son vrai nom, qui va donc pouvoir attendre librement son jugement et se concentrer sur sa défense avec ses avocats…

 

À LIRE AUSSI: Le rappeur US Hotboii est en cavale : il fait l’objet d’un mandat d’arrêt [Photo]

9lokknine, mêlé à la même affaire…

Hotboii figure sur une liste de 33 suspects, tous déjà arrêtés ou activement recherchés. Liste dont fait aussi partie le rappeur 9lokknine, qui fait l’objet de chefs d’accusation tels que trafics de drogue et activité criminelles diverses. Jacquavius Dennard Smith a.k.a 9lokknine, est aussi concerné par une extension d’enquête en lien avec des activités de gang dans le comté d’Orange et pour lesquelles plus d’une trentaine de personnes ont aussi récemment été appréhendées. Et selon les informations des médias US, l’artiste lui aussi âgé de 21 ans, et déjà placé en détention, a décidé de plaider coupable concernant 3 charges retenues contre lui et en lien avec la possession et l’utilisation d’armes à feu. Et même si tout n’est pas encore clair concernant ces histoires d’arme à feu, il est fortement probable que les accusations en question soient liées aux 13 gâchettes automatiques (servant à convertir des pistolets semi-auto en full-automatique) retrouvées à son domicile…

9loclknine-Record-Jail