Alors qu’IAM a été contraint d’annuler ses concerts dans le Var à cause d’un cas contact à la Covid-19 dans le groupe, Booba a parlé de la vaccination à sa manière, et ce, en s’en prenant à Kaaris…

Actuellement au cœur de toutes les tensions, le vaccin (et le pass sanitaire !) obnubile et fait débat. Preuve en est il y a quelques jours, quand Sadek avait pris la parole de manière virulente pour s’en prendre aux anti-vaccins, et plus précisément à tous ceux qui crient au complot alors qu’ils se bousillent la santé par tout type d’autres procédés : “Mon grand, tu fais des ballons, tu fumes du triple filtré. Hey, réveille-toi. […] Si encore tu prenais soin de toi, arrêtes de nous faire le complotiste qu’a percé le secret des templiers, t’as rien percé du tout.” En face, Akhenaton levait la voix contre la vaccination obligatoire et la pass sanitaire, qu’il juge dangereuse pour nos sociétés : “Avec le groupe IAM, nous sommes contre le passeport sanitaire, contre la vaccination obligatoire. […] Il en va de nos libertés, et il en va surtout de l’avenir de nos enfants.Néanmoins, un coup du sort malencontreux est venu s’abattre sur le groupe marseillais mené par Chill, puisqu’un de ses membres est cas contact. Obligé de s’isoler, IAM a dû annuler ses concerts à Vitrolles (21 juillet) et Saint-Raphaël (22 juillet).

À LIRE AUSSI: Alors que Sadek s’en prend aux “antivax”, Akhenaton dit non au Pass Sanitaire ! [Vidéo]

Booba taille Kaaris dans le même temps

Pendant ce temps-là, Booba a lui aussi tenu à parler du vaccin à sa manière, en publiant la vidéo d’un chat aux yeux fluorescents visiblement excité Un animal sencé représenter Kaaris surnommé pour l’occasion “Chaaris”. Voici la légende qu’il rajoute à cette même séquence : “Chaaris a reçu sa 1ère dose d’Astrazenechat. Ça à l’air d’aller…Kopp semblait pourtant s’être calmé ces dernières semaines au niveau des clashs. Il était même dans une optique de paix avec son ancien ami Karim Benzema, qu’il a dédicacé dans le morceau Dragon, et ce malgré leur contentieux. Une situation qui confirme à nouveau que les apparences peuvent être trompeuses… Et si le Duc semble parfois chasser le naturel, il faut croire qu’il revient au galop…