Le montant de la pension alimentaire que devra verser Dr. Dre à son ex-femme Nicole Young a été fixé par un juge californien. Sans surprise, le montant est bien inférieur aux espoirs de celle qui a partagé la vie du producteur de 56 ans pendant près de 30 ans.

S’ils sont officiellement divorcés depuis le mois d’avril, certains détails restaient encore à régler entre Dr. Dre et Nicole Young. Cette dernière, qui avait obtenu de recevoir provisoirement 2 millions de dollars par mois de la part de son ex-mari, réclamait que cette somme lui soit définitivement versée chaque mois en guise de pension alimentaire. De son côté, Dre n’entendait évidemment pas les choses de la même oreille et, faute d’un accord à l’amiable, avait décidé de remettre la décision entre les mains d’un juge spécialisé dans ce type d’affaires. Et justement, The Blast nous a appris ce 21 juillet que ce dernier avait finalement rendu sa décision : Dre devra verser un peu plus de 293 000 dollars par mois à son ancienne épouse.

À LIRE AUSSI: Dr. Dre : en plein divorce, sa femme l’accuse d’avoir des enfants cachés

Les conditions sont connues

Selon les documents obtenus par le média américain, cette somme – qui représente environ 3,5 millions de dollars par an – devra être versé chaque 1er du mois, et ce dès le mois d’août. Dre devra également se charger de payer l’assurance et les frais d’entretien des résidences que Nicole Young, qui doit forcément être déçu de cette décision, a récupéré dans la procédure. En revanche, si cette dernière se marie à nouveau, il n’aura logiquement plus à subvenir à ses besoins. Autant dire que le conflit entre les 2 protagonistes semblent tout proche de son dénouement, ce qui soulagera sans doute un Dr. Dre qui est déjà passé à autre chose. Selon les différentes rumeurs, il se serait en effet largement rapprocher d’une dénommée Apryl Jones, ancienne candidate du programme Love & Hip-Hop.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Apryl🈲 (@aprylsjones)