Alors que de nombreux médias ont annoncé le cambriolage de son appartement, Aya Nakamura a démenti cette information…

Ce mercredi 21 juillet, le journal Le Point révélait qu’Aya Nakamura avait été victime d’un nouveau cambriolage. Sacs à main, chaussures, bijoux… le butin a été estimé à environ 50 000 euros. Les voleurs seraient rentrés dans l’appartement de la chanteuse par l’intermédiaire du balcon et auraient cassé la fenêtre pour pénétrer à l’intérieur de son domicile, et ce alors que cette dernière était en vacances. C’est un voisin qui, toujours selon les informations délivrées, aurait donné l’alerte. Le frère de la native de Bamako aurait d’ailleurs accompagné les forces de l’ordre au moment de constater les dégâts. Alors qu’une enquête a été ouverte, “le service local de la police technique est intervenu pour prélever d’éventuelles traces et indices”, a expliqué Le Point. Il s’agit donc du 2ème cambriolage dont est victime la star depuis 2019.

Aya Nakamura

À LIRE AUSSI: Aya Nakamura de nouveau victime d’un cambriolage

Aya Nakamura dément le cambriolage

Si les informations avancées par Le Point paraissent donc crédibles, a fortiori puisque le frère de la chanteuse est mêlé à l’affaire, Aya Nakamura a tenu à démentir les faits. Ce jeudi 22 juillet, l’interprète de Pompom a pris la parole sur Snapchat, visiblement remontée par toutes ces spéculations à son encontre, reprochant aux médias de relayer en masse ce genre d’affaires : “Quand c’est pour raconter d’la m*rde y’a du monde… J’me suis rien fait voler vous êtes des malades”. Elle explique ensuite qu’elle trouve dommageable que bon nombre de médias parlent sans cesse de ses malheurs, mais pas des records qu’elle bat régulièrement dans l’industrie de la musique : “Mais bizarre quand c’est pour le positif, numéro 1 par là, nomination par ci, il y a pas grand monde. Bonne journée à vous.” Une prise de parole musclée qui remet donc en doute la véracité de cette affaire pour le moment…

Nakamura story cambriolage