Manchester City vient de faire une offre colossale à Tottenham pour s’attacher les services d’Harry Kane. Proposition qu’aurait acceptée le club londonien…

Harry Kane, c’est la définition du mot “régularité” au plus haut-niveau. Arborant des statistiques qui en font l’un des meilleurs attaquants mondiaux de ces 10 dernières saisons, le footballeur anglais s’est aussi constitué un joli palmarès en solo, puisqu’il a été désigné Meilleur buteur du championnat d’Angleterre à 3 reprises (2016, 2017, 2021), mais aussi meilleur scoreur de la Coupe du Monde 2018. Capitaine de l’Angleterre, il a d’ailleurs amené sa sélection jusqu’en finale de l’Euro, qui a malheureusement vu les Three Lions défaits par l’Italie lors d’une séance de tirs au but de haute voltige. Toutefois, après 8 saisons au plus haut niveau à Tottenham, qui n’ont malheureusement débouché sur aucun titre majeur, le natif de Walthamstow a des envies d’ailleurs, et devrait avoir l’opportunité de connaître une nouvelle opportunité dans les prochains jours…

Kane

City pose 187 millions d’euros pour Kane

D’après les informations du média anglais The Sun, Manchester City aurait fait une proposition de 187 millions d’euros à Tottenham pour leur attaquant vedette. Une offre bien évidemment validée par les Spurs, qui accepteraient donc de laisser filer Harry Kane. Une source proche de l’équipe londonienne a déclaré au célèbre tabloïd : “Harry et Charlie (son frère et agent, Ndlr) ont reçu l’appel en fin de semaine dernière. Bien entendu, Harry était heureux parce qu’il n’a jamais voulu quitter les Spurs, son club de cœur, dans de mauvais termes. […] C’est une brillante transaction, pour toutes les parties”. Côté salaire, un accord aurait été trouvé aux alentours de 467 000 euros par semaine, soit plus de 24 millions d’euros annuel. Si le transfert venait à aboutir, il ferait de Kane le 2ème joueur le plus cher de l’histoire du football, derrière Neymar, acheté par le PSG contre 222 millions d’euros…

À LIRE AUSSI: Football : un joueur d’Everton arrêté pour des abus sexuels sur des enfants