3 jours après la sortie du nouvel album de DA Uzi intitulé Vrai 2 Vrai, ses 1ers chiffres de ventes sont désormais connus.

Ce 23 juillet, DA Uzi dévoilait son 3ème album studio baptisé Vrai 2 Vrai, près d’un an et demi après Architecte. Un projet bien fourni puisque le rappeur originaire de Sevran a choisi d’y 20 morceaux et plusieurs très belles collaborations, avec Nekfeu, Freeze Corleone, Heuss l’Enfoiré, MHD ou un duo Soso Maness/ZKR. Et le public a visiblement bien accueilli cet album puisqu’en 3 jours, il s’en est déjà vendu 3 358 exemplaires, dont 2 630 en streaming, 670 en physique et 58 en digital. Des chiffres qui peuvent paraître faibles au vue du talent du rappeur et de sa tracklist, mais qui vont bien évidemment considérablement augmentés dans les jours et les semaines qui arrivent.

À LIRE AUSSI: DA Uzi : écoute son nouvel album Vrai 2 Vrai, avec Freeze Corleone, Nekfeu, MHD… [Sons]

Une incarcération de 15 jours… puis une relaxe pour vices de procédure

Surtout, Vrai 2 Vrai est arrivé en guise de récompense d’un travail de plusieurs mois pour un DA Uzi qui a connu d’importants démêlés judiciaires ces derniers mois et aurait tout simplement pu se trouver derrière les barreaux sans son avocate, qui lui a évité une condamnation. Mi-mai, il était arrêté lors d’un contrôle routier alors qu’il se trouvait en possession d’une importante somme en liquide, et une perquisition menée à son domicile avait permis aux enquêteurs de trouver 4 kilos de cannabis, une arme et des munitions. Mis en examen pour trafic de stupéfiants et incarcéré en détention provisoire, DA Uzi s’était retrouvé devant la justice 2 semaines après. Un coup de théâtre s’était alors déroulé puisque, si le rappeur semblait en bien mauvaise positon, son avocate avait mis en avant plusieurs vices de procédure, qui avait poussé le juge en charge du dossier à le relaxer. Un mauvais souvenir qu’il veut désormais oublier, notamment à travers la musique…

À LIRE AUSSI: DA UZI – L’interview Vrai 2 Vrai : Son album, Nekfeu, la prison, MHD, le succès, Heuss L’enfoiré…