Sadek est de nouveau monté au créneau sur les réseaux sociaux après avoir fait l’objet de vives critiques suite à sa visite d’un zoo privé.

Après avoir pris la parole pour s’en prendre aux anti-vaccins il y a quelques jours, Sadek a de nouveau décidé de pousser un coup de gueule. L’interprète de Heisenberg a en effet reçu de vives critiques ces derniers jours suite à sa visite d’un zoo privé situé à Dubaï. Ce samedi 24 juillet, le rappeur de 30 ans postait une photo sur laquelle il apparaissait aux côtés d’un lion blanc attaché au niveau du cou par une chaîne en métal. Il légendait le cliché en déclarant : “Al Buqaish Jungle, vous avoir connu à Paname il y’a plus de 15 ans et vous voir réaliser vos rêves ici me remplit le cœur d’une joie immense. Qu’Allah vous récompense pour tout ce que vous faites, et bravo de sauver tous ces animaux”. Certains internautes ont néanmoins estimé que ce zoo ne sauvait pas les animaux, mais contribuait plutôt à leur mal-être. Raison pour laquelle Sadek a reçu une vague de réprimandes sur les réseaux sociaux, face auxquelles il a tenu à répondre, avec, comme d’habitude, le franc-parler qui le caractérise si bien.

À LIRE AUSSI: Alors que Sadek s’en prend aux “antivax”, Akhenaton dit non au Pass Sanitaire ! [Vidéo]

Sadek se défend

Le natif de Neuilly-Plaisance, en Seine-Saint-Denis, a donc pris la parole, passablement énervé par toutes ces accusations à son encontre. Il a tout d’abord tenu à défendre le zoo, géré par des proches à lui : “Vous pouvez pas vous dire que les gens font les choses bien, que c’est juste des frères que je connais depuis Paname, depuis que j’ai 15 ans, qui vont juste récupérer des animaux chez des milliardaires excentriques qui n’arrivent pas à s’en occuper. Mais c’est pas un zoo, c’est un refuge, ces animaux-là ils se baladent plus que vous”. Il a ensuite reproché aux internautes de ne pas assez balayer devant leur porte : “Un jour on verra les péchés de tout le monde, j’ai hâte de voir les vôtres”. Pourtant, d’après des informations délivrées par Libération suite à un article paru en février 2021, l’Al Buqaish Private Zoo est soupçonné de trafic illégal d’animaux sauvages. Sadek n’est pas le seul rappeur à s’y être rendu puisque Rohff, Gims ou encore Alkpote y avaient déjà été aperçus par le passé. Prix de la visite : 250 euros…