Monté au créneau pour défendre DaBaby, qui a tenu des propos homophobes sur la scène de Rolling Loud, T.I. a une nouvelle fois pris la parole à ce sujet, affirmant que les rappeurs étaient harcelés par la communauté LGBT.

Largement condamnés aux Etats-Unis, les récents propos de DaBaby continuent d’agiter le rap américain. Présent ce 25 juillet lors du festival Rolling Loud, le natif de Cleveland – accompagné par son DJ – a tenu des propos particulièrement stupides aux relents homophobes qui ont choqué outre-Atlantique sur scène. Dans ce contexte, la chanteuse britannique Dua Lipa – qui a collaboré dans le passé avec le rappeur – s’est notamment élevée contre ce dernier, en plus de millions d’internautes et de plusieurs associations. Invité à s’expliquer, DaBaby a plaidé la mauvaise interprétation de ses propos, qui n’était selon lui pas destinés aux homosexuels, au cours d’une sortie franchement peu convaincante. Afin de le défendre, Boosie Badazz a évoqué cette affaire en prononçant de nombreuses insultes homophobes dont certaines visant Lil Nas X, tandis que T.I. a lui plaidé la liberté d’expression.

À LIRE AUSSI: La mise au point de DaBaby, accusé d’avoir tenu des propos homophobes lors du Rolling Loud

T.I. continue de s’enfoncer

Déjà pas franchement convaincant avec sa 1ère sortie, T.I. a décidé d’en rajouter une couche. A l’occasion d’un nouveau live sur Instagram, celui qui est accusé depuis le début de l’année d’avoir alimenté un vaste trafic sexuel avec son épouse a carrément parlé de harcèlement de la communauté LGBT envers les rappeurs américains : “Nous sommes tous montés au créneau au nom des gays, des lesbiennes et de la communauté LGBT parce qu’on pensait que c’était injuste que vous vous fassiez harceler. Mais je ne pense pas que l’un d’entre nous ait fait ça pour que vous ayez le pouvoir de nous harceler maintenant”. Une nouvelle déclaration stupide de la part d’un T.I. qui omet une fois de plus la violence des propos de DaBaby, qui avait à nouveau fait un lien entre l’homosexualité et le Sida.