Le légendaire Dj Paul Johnson est décédé des suites de la Covid-19 ce mercredi 4 août 2021. Il était âgé de tout juste 50 ans.

Considéré comme l’un des Dj house les plus influents de sa génération, Paul Johnson s’en est allé, à 50 ans seulement, après une lutte acharnée contre la Covid-19. “La légende de la house music que nous connaissons tous sous le nom de PJ aka PAUL JOHNSON est décédée [en] ce jour du 4 août 2021. Repose en paix Paul”, pouvait-on lire ce jeudi 5 août sur la page Facebook du désormais défunt. Pour rappel, Johnson a notamment co-fondé le label Dust Traxx en 1997 – avec Radek Hawryszczuk -, structure qui avait sortie les projets d’artistes comme Frankie Bones, Robert Armani, Stacey Kidd, ou encore PJ lui-même. L’artiste avait connu un succès mondial avec son titre Get Get Down, extrait de son projet The Groove I Have (1999), atteignant rapidement la 1ère place des chansons Hot Dance/Club Play du Billboard.

Paul Johnson – Get Get Down :

Un long combat contre la Covid

Au mois de juillet, Johnson avait été placé sous respirateur artificiel suite à une infection à la Covid-19. A cette époque, c’est son ami Jamie Nesbitt Golden qui avait révélé qu’il avait été transféré à l’hôpital. Quelques jours plus tard, un proche de PJ avait toutefois confirmé qu’il respirait à nouveau par lui même. Jusqu’au bout, le natif de Chicago n’aura pas été épargné par les soucis de santé. Suite à une fusillade qui s’est déroulée en 1987, il fut paralysé des pieds à la taille pour le restant de sa vie. Il revenait d’ailleurs sur ce handicap dans une interview réalisée en 2014 et parue dans les colonnes de S&S Records : “J’ai toujours cette partie de ma vie à gérer, et cette partie de ma vie prend le dessus sur 80 % de tout. Les 20 % restants sont les amis, les réservations et la musique. 80 % de ma vie, c’est ma santé, et depuis que je me suis fait tirer dessus, ma santé a connu des hauts et des bas. Mais je n’ai pas l’intention de me laisser abattre. Je suis toujours souriant quand je suis dans la rue. Je fais toujours tout ce que tout le monde veut. Mais quand je rentre chez moi, j’ai mal”.

À LIRE AUSSI: Le FBI enquête sur la mort de FBG Duck , Lil Durk supprime des morceaux