Ce dimanche 8 août, DaBaby a supprimé le communiqué d’excuses qu’il avait publié sur Instagram suite à ses propos homophobes.

DaBaby est au cœur d’une vaste polémique depuis quelques semaines maintenant. Alors qu’il se trouvait sur la scène du Rolling Loud qui s’est tenu le 25 juillet à Miami, le rappeur de 29 ans a tenu des propos homophobes et sérophobes extrêmement offensants. Logiquement, ses déclarations ont été très mal reçus par le grand public et ont eu des conséquences immédiates pour l’ex-petit ami de DaniLeigh. Partenariat rompu avec BoohooMan, représentations annulées pour les festivals de Lollapalooza, Day N Vegas ou encore Governor’s Ball… les sanctions se sont rapidement accumulées. Comme si cela ne suffisait pas, bon nombre d’artistes n’ont pas manqué de le réprimander publiquement à l’instar de Dua Lipa – avec qu’il avait collaboré sur le morceau Levitating -, Madonna, Elton John et Chris Brown notamment. S’il avait alors présenté de 1ères excuses peu convaincantes et qui ont remis de l’huile sur le feu, un autre appel au pardon, bien plus sérieux, avait ensuite été publié.

À LIRE AUSSI: DaBaby : des associations LGBT l’invitent à plaider leur cause

DaBaby supprime ses excuses

Lundi 2 août, DaBaby s’était en effet excusé pour ses propos choquants, qu’il avait attribués à un manque de connaissance et d’éducation sur le sujet : “Je veux m’excuser auprès de la communauté LGBTQ+ pour les commentaires blessants que j’ai tenus. Encore une fois, je tiens à m’excuser pour mes commentaires maladroits sur le VIH/SIDA et je sais que l’éducation à ce sujet est importante. Je vous aime tous”. Il avait, à cette même occasion, remercié les gens qui faisaient preuve de bienveillance à son égard :J’apprécie les nombreuses personnes qui sont venues vers moi avec gentillesse, qui m’ont tendu la main en privé pour m’offrir sagesse, éducation et ressources. C’est ce dont j’avais besoin et je l’ai reçu”. Néanmoins, ce dimanche 8 août, l’interprète de Ball If I Want To a décidé, de manière très surprenante, de supprimer ses excuses. Un acte qui sonne comme un pas en arrière pour l’artiste, qui essayait pourtant de se racheter tant bien que mal. Nul doute qu’il communiquera bientôt sur les raisons de cette suppression…