Victime de racisme après la finale de l’Euro perdue par l’Angleterre, Bukayo Saka, pourtant joueur d’Arsenal, a été applaudi par les supporters de Tottenham lors de son entrée en jeu au cours d’un match amical ce dimanche 8 août.

Si on aime évidemment le football pour son émulation, ses combats acharnés et ses derbys enflammés, il est d’autant plus agréable d’observer que parfois, l’humanité peut surpasser la rivalité. Ce fut le cas ce dimanche 8 août à l’occasion du match amical qui voyait s’opposer les 2 clubs les plus prestigieux du nord de Londres, Tottenham et Arsenal. Bien que la rencontre se soit soldée par une victoire des Spurs sur le plus petit des score grâce à un but de Heug-Min Son, le spectacle s’est surtout passé dans les tribunes. En effet, peu après l’heure de jeu, le jeune ailier d’Arsenal Bukayo Saka a fait son entrée sur la pelouse en lieu et place d’Aubameyang, et a été longuement applaudi par les spectateurs de Tottenham. Le club managé par Nuno Espirito Santo a d’ailleurs posté la vidéo de l’entrée en jeu du jeune ailier anglais, la légendant sobrement : “Les rivalités mises de côté”.

À LIRE AUSSI: Euro 2021 : Sancho, Rashford et Saka victimes d’insultes racistes après la défaite de l’Angleterre

Un déferlement de haine

Pour rappel, Bukayo Saka faisait partie des 3 joueurs, avec Marcus Rashford et Jadon Sancho, à avoir loupé son penalty lors de la séance de tirs aux buts de la finale de l’Euro 2021 face à l’Italie. A l’issue de celle-ci, un déferlement d’insultes racistes à l’encontre des 3 joueurs, tous noirs, s’étaient déroulés sur les réseaux sociaux. Saka avait d’ailleurs pris la parole à ce propos le 15 juillet, remerciant tout d’abord les milliers de personnes qui l’avaient soutenu en cette épreuve difficile : “Ma réaction d’après-match a tout dit, je souffrais tellement et j’ai eu l’impression de tous vous avoir laissé tomber. Pour ceux […] qui m’ont envoyé des lettres touchantes, m’ont souhaité le meilleur à moi et ma famille, je suis très reconnaissant. C’est à ça que doit ressembler le football”. Il avait ensuite fermement condamné les insultes racistes dont il avait été victime : “Pour les réseaux sociaux […] je ne souhaite à aucun enfant ni aucun adulte de recevoir les messages de haine que nous avons reçus avec Marcus et Jadon cette semaine. Je savais instantanément le genre de haine que je m’apprêtais à recevoir et c’est une triste réalité de voir que des plateformes si puissantes ne fassent pas assez pour éviter ces messages…”. Souhaitons-lui désormais de passer rapidement à autre chose, notamment en réalisant une très belle saison avec les Gunners !