Désireux de pousser les jeunes à se faire vacciner, la municipalité de Washington a décidé d’offrir des AirPods aux adolescents âgés de 12 à 17 ans qui recevraient prochainement leur 1ère dose.

Face à la flambée du variant Delta aux Etats-Unis, de nombreuses villes américaines tentent de se démarquer, notamment auprès des plus jeunes, afin de les inciter à se faire vacciner. Dans ce contexte, la municipalité de Washington DC a décidé d’employer les grands moyens pour convaincre les jeunes hésitant encore. Ce samedi 7 août, la maire de la ville Muriel Bowser a en effet annoncé sur les réseaux sociaux la mise en place de cadeaux pour les adolescents âgés de 12 à 17 ans. Tous recevront ainsi des AirPods à l’issue de leur 1ère vaccination, et ce n’est pas tout puisqu’un tirage au sort organisé ultérieurement donnera également une chance à ses jeunes de gagner un iPad et un casque audio, mais aussi une bourse scolaire de 25 000 dollars. Enfin, les parents accompagnant leurs enfants se verront remettre un bon d’achat Visa d’une valeur de 51 dollars. Cette campagne, qui se déroule dans 3 centres de vaccination dans la ville, a ainsi débuté ce week-end et durera jusqu’au 30 septembre.

Une pratique répandue

Washington vient s’ajouter à une longue liste de marques, de boutiques ou de municipalités aux Etats-Unis ayant choisi de récompenser ceux qui se feraient vacciner. En France aussi, la pratique s’étend de plus en plus, à l’image de la ville de Nimes, qui avait organisé une tombola dans lesquels les jeunes pouvaient gagner jusqu’à 250 euros de cadeau. Dans l’Hérault, les 18-25 ans recevant leur 1ère dose entre le 1er et le 15 août pourront eux bénéficier d’une place offerte dans un cinéma de Montpellier, d’une entrée gratuite dans une discothèque du cap d’Agde ou d’un sandwich offert pour l’achat d’un menu dans certains restaurants Burger King. Des initiatives locales évidemment destinées à pousser ceux qui hésiteraient encore à franchir le pas, d’autant plus que le fameux Pass Sanitaire qui fait tant débat en France entre en vigueur ce lundi 9 août.

À LIRE AUSSI: Akhenaton : la Covid-19 ne serait finalement pas la cause de son hospitalisation