Lors d’une récente interview, Tyler, The Creator est revenu sur la polémique qui l’a vu s’opposer à DJ Khaled en 2019, l’occasion pour lui de célébrer une fois de plus son succès face au producteur.

Ce vendredi 6 août, Tyler, The Creator était l’invité d’Ebro in the Morning, l’émission matinale de la célèbre radio hip-hop new-yorkaise Hot97. L’interprète de WASYANAME s’est livré au cours d’une interview de plus de 90 minutes, lui qui a dévoilé le 25 juin son dernier album, CALL ME IF YOU GET LOST. Tyler en a donc profité pour parler de nombreux sujets tels que son projet, mais aussi sa place dans l’industrie ou encore les BET Awards. Il a aussi été invité par l’animateur à redonner son avis au sujet de la brouille indirecte qui l’a opposé en 2019 à DJ Khaled. A l’époque, Tyler avait chipé au nez et à la barbe du natif de la Nouvelle-Orléans, la place de numéro 1 du Top Albums américain. Une déconvenue qui n’avait pas du tout plu à Khaled, et continue de faire le bonheur de Tyler.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kojo Ebro Odogwu (@oldmanebro)

À LIRE AUSSI: Tyler, The Creator présente ses excuses à Selena Gomez pour d’anciens tweets insultants

“C’était marrant, c’était comme voir un homme mourir de l’intérieur

Souvenez-vous, le 17 mai 2019 sortait simultanément IGOR et Father of Asahd, les albums respectifs de Tyler, The Creator et de DJ Khaled. La bataille commerciale avait rapidement tourné à l’avantage du premier cité, ce qui avait créé de l’incompréhension et de la frustration du côté du second. Khaled ne s’était pas gêné de faire part de sa déception sur Twitter, qualifiant la musique de Creator comme étant “de la merde mystérieuse”. Une situation dont s’est délecté le pote de A$AP Rocky, comme il l’a confié ce vendredi : “Ce délire avec Khaled, c’était marrant. C’était comme si on regardait un homme mourir de l’intérieur. Le mec chelou (lui) était en train de gagner. Je faisais le moonwalk en portant une perruque, alors que ce gars avait toute l’industrie sur son album. Son égo en avait pris un coup, mais il ne l’avouera probablement jamais […] Moi je ne parlais pas trop, j’ai juste laissé cette place de numéro 1 le faire pour moi, tandis que son ego à lui devait faire face à ça, surtout qu’être numéro 1, c’est tout ce qui fait Khaled. Et quand il n’arrive pas à atteindre ce but, je suis sûr que ce sentiment l’a suivi longtemps dans la vraie vie”.

Tyler demande à ce qu’on pose du respect sur son nom

Un sujet qui a ensuite débouché sur la question de sa place dans l’industrie musicale, Tyler étant arrivé durant les early 2010’s, soit la même génération d’artistes que Kendrick Lamar, J. Cole ou encore Drake. Un immense succès et une longévité dont il n’est logiquement pas peu fier, et sur lesquels il n’hésite pas une seule seconde à mettre l’accent : “Je rappe et performe mieux que tous ces gars, toutes mes œuvres sont meilleures que celles de tous ces gars (les autres rappeurs). J’ai le bras plus long que tous ces gars […] Mais je suis en mode : ‘ok, je fais juste mes bails’. Et ils continuent à vouloir me mettre sur le côté, et cela fait plus de 10 ans maintenant que c’est comme ça, et je suis toujours là frère, ma carrière ne fait que de prendre de l’altitude. Mon album était le bail le plus chaud de toute l’année. Ils m’ont mis de côté en me disant : “ce renoi est vraiment bizarre, vraiment chelou naniania”, devine quoi, je suis PUTAIN de présent maintenant, la peau qui brille, les poches remplies […] tous mes gars sont bien, ma famille est bien. Arrêtez de délirer avec moi […]. Tell em’ Tyler. 

À LIRE AUSSI: Tyler, The Creator s’affiche avec un bijou d’une valeur astronomique [Photo]