A l’occasion d’un récent entretien, Lil Wayne s’est exprimé sur son soutien à Donald Trump, mais aussi sur sur la polémique qui touche actuellement DaBaby.

Lil Wayne a pris la parole dans une interview qu’il a accordé au Los Angeles Times ce mercredi 11 août, revenant notamment sur sa fameuse rencontre avec Donald Trump en octobre 2020, qui avait donné lieu à une photo devenue virale sur laquelle l’ex-président des Etats-Unis et le rappeur apparaissaient côte à côte. A l’époque, Weezy avait déclaré aux internautes que son moment passé avec l’homme politique du parti républicain avait été “génial”, et qu’il l’avait par conséquent convaincu de le soutenir publiquement. August Brown, le journaliste en charge de l’interview, a ainsi demandé à l’artiste s’il pensait que le progrès était “réellement possible” avec un homme tel que Trump au pouvoir. Weezy a brièvement répondu : “Le progrès est toujours possible”. Dans la foulée, l’interlocuteur de Wayne lui a demandé s’il avait eu “beaucoup de retours” négatifs suite à ses engagements politiques, ce à quoi l’interprète de Lollipop a répondu : “Non, pas du tout”.

À LIRE AUSSI: Lil Baby s’auto-proclame le “Lil Wayne de sa génération”

Lil Wayne parle aussi de l’affaire DaBaby

Au cours de la suite de son entretien, Lil Wayne a été interrogé sur le scandale qui secoue actuellement la presse outre-Atlantique : les propos homophobes et sérophobes tenus par DaBaby durant le Rolling Loud à Miami. Weezy a alors expliqué qu’il n’avait pas suivi l’histoire de près. Toutefois, lorsque le journaliste lui a résumé la situation dans laquelle se trouvait le rappeur de 29 ans, Tunechi a déclaré :Vous savez comment ça se passe. Les projecteurs sur les artistes et les célébrités sont absolument dantesques. Vous n’avez même pas besoin d’être une célébrité. Même les gens normaux peuvent être pris à parti parce que leurs 200 followers sont montés au créneau contre eux. C’est le pouvoir des réseaux sociaux aujourd’hui”. Une expérience que Lil Wayne avait bien évidemment vécue lors de son soutien à Trump, qui avait déclenché une grosse vague de colère de la part des internautes et de ses fans…