Nicki Minaj est accusée de harcèlement par une femme victime en 1995 d’une tentative de viol de la part du mari de la rappeuse, Kenneth Petty.

En 1995, une jeune femme nommée Jennifer Hough, âgée de 16 ans, faisait condamner Kenneth Petty, 20 ans, pour une tentative de viol. Une affaire évidemment exhumée quand ce dernier se mettra en couple avec Nicki Minaj en 2018, mais qui est également revenu dans les médias il y a un peu plus d’un an puisque Petty ne s’était jamais inscrit dans le fichier des délinquants sexuels, désobéissant à l’obligation judiciaire d’une telle condamnation. Finalement, ces derniers jours, le mari de Nicki a accepté un accord avec la justice afin d’obtenir une peine limitée et ainsi pouvoir se consacrer à l’enfant qu’il a eu en septembre 2020 avec la star du rap américainMais cette ancienne affaire de viol n’est toujours pas clôturée, comme l’a révélé vendredi TMZ.

À LIRE AUSSI: Nicki Minaj a accouché de son 1er enfant !

Nicki Minaj visée par une plainte

Citant des documents judiciaire, le média américain a en effet annoncé que Jennifer Hough avait récemment déposé plainte contre Nicki Minaj et son mari. Elle explique avoir été victime de nombreuses menaces de la part de la rappeuse pour avoir refusé de changer sa version du viol, tandis que Minaj affirmait publiquement que son mari avait été à l’époque accusé (et donc condamné) à tort. Les choses auraient pris une tournure plus inquiétante après l’arrestation de Petty en mars 2020, quand la justice se rendra compte que ce dernier ne s’était pas inscrit au fichier des délinquants sexuels américains. Hough aurait d’abord reçu un appel de l’auto-proclamée Queen of Rap, lui proposant notamment un voyage à Los Angeles pour elle et sa famille, une sorte de 1er cadeau afin d’entamer des négociations pour que sa version de l’affaire change, ce qu’elle a évidemment refusé. Dès lors, sa famille aurait reçu des appels malveillants et des visites inquiétantes à leur domicile. Plus tard, Nicki Minaj aurait également proposé 500 000 dollars au frère de Jennifer Hough afin qu’il puisse convaincre sa soeur d’accepter la proposition. La malheureuse victime aurait finalement été contrainte de déménager en août 2020 quand des représentants de la rappeuse viendront à son domicile, expliquant qu’elle vivait dans la peur. Désormais, l’affaire est entre les mains des enquêteurs, mais elle pourrait forcément coûter très cher au couple s’il est reconnu coupable.