Accusé par une jeune femme de l’avoir violé il y a 2 ans lors d’un rendez-vous galant et arrêté le 31 juillet, l’acteur et chanteur sino-canadien Kris Wu a vu la justice chinoise valider son arrestation.

Superstar en Chine, Kris Wu pourrait passer quelques années derrière les barreaux. Le 31 juillet, l’acteur et mannequin canadien d’origine chinoise, ancien membre du boys-band sino-sud-coréen EXO, était arrêté. Quelques jours avant, une jeune femme de 19 ans avait porté plainte contre lui, affirmant que 2 ans plus tôt, à l’issue d’un rendez-vous galant, Wu l’avait violé. Et tandis que depuis, de nombreuses marques ont fait le choix de suspendre leur partenariat avec lui, à l’image de Louis Vuitton, Bulgari, L’Oréal et Porsche, le parquet du district de Chaoyang (à Pékin) a confirmé ce 16 août, à travers un communiqué, qu’il approuvait son arrestation pour “soupçon de viol”. L’enquête va donc se poursuivre, alors que les avocats de Kris Wu ont choisi de contre-attaquer en accusant la victime présumée de “diffamation”.

À LIRE AUSSI: Kris Wu : accusé de viol, il voit les plus grandes marques lui tourner le dos

Une arrestation qui provoque des dizaines de témoignages

Il faut dire que l’arrestation de Kris Wu a libéré la parole de nombreuses femmes, l’accusant elles aussi de les avoir abuser, notamment après des soirées très arrosées. En parallèle, cette affaire a remis le hashtag #MeToo au 1er plan des réseaux sociaux de l’empire du Milieu. Enfin, la China Association of Performing Arts a tenu à prévenir que Kris Wu subirait un boycott de l’industrie du divertissement en Chine, tout en qualifiant cette affaire d’exemple pour tous les artistes pensant que leur statut leur permettraient d’être au dessus des lois. Pas encore condamné, Kris Wu va désormais pouvoir préparer au mieux sa défense avant un procès dont on ne sait pas quand il aura lieu mais qui risque d’être particulièrement suivi par les médias du monde entier…