Soulja Boy a annoncé, ce jeudi 19 aout, être devenu le nouveau propriétaire de la célèbre entreprise de jeux-vidéo Atari.

Soulja Boy est considéré par beaucoup comme l’un des avant-gardistes du rap game. En effet, le rappeur originaire de Chicago est l’un des tous premiers artistes de l’ère numérique, lui qui avait fait sensation dans le monde entier grâce au clip de son morceau Crank That sorti en 2007 sur YouTube, et qui usait déjà de tous les codes qui régissent la jeunesse aujourd’hui. Mais celui que l’on surnomme Young Drako ne s’est pas contenté d’un seul hit, et à continuer d’écrire son histoire avec d’autres gros morceaux tels que Kiss me Thru the Phone ou encore Turn My Swag On. En parallèle, l’artiste aujourd’hui âgé de 31 ans a toujours vanté son côté entrepreneur, comme en témoigne son investissement dans une entreprise de gel hydroalcoolique, qui grâce à la pandémie de Covid-19, lui avait permis d’empocher une belle somme. Et ce jeudi 19 août, il a annoncé être devenu le nouveau propriétaire d’une entreprise bien connue du monde du jeu vidéo, Atari.

Un œil insistant sur l’industrie des jeux-vidéo

Dans un live Instagram qu’il a animé ce 19 août, Big Soulja a annoncé avoir attiré l’œil de l’entreprise de gaming grâce ses propres business dans cette même industrie du jeu vidéo, lui qui, en 2018, avait lancé sa propre console, la Soulja Game Console. Selon les propres dire du rappeur, il serait dorénavant le nouveau propriétaire d’Atari, et compterait revendre Soulja Games pour 140 millions de dollars : “Je suis dorénavant le nouveau propriétaire d’Atari. Je possède la compagnie de jeu vidéo Atari […] Ils m’ont fait signer un deal avec Atari. Je suis sur le point de relooker la compagnie. On va faire passer Atari au palier d’au-dessus […] Je pense que je vais tirer 140 millions de dollars de SouljaGames […] J’ai signé 2 deals avec Atari, je suis le propriétaire. Le premier rappeur à posséder une entreprise de jeux-vidéo”. Un discours plein d’assurance certes, mais qui reste tout de même à prendre avec d’énormes pincettes, surtout lorsque l’on connaît le personnage. Souvenez-vous, en 2016, il avait annoncé avoir signé un contrat de partenariat avec l’entreprise World Poker Fund, pour une montant de 400 millions de dollars. Et même s’il a dû sans doute touché un chèque, il était impossible que l’auteur de She Make it Clap ait dit vrai puisque la valeur totale de cette même entreprise était alors de 51,8 millions de dollars. Bref, il va falloir attendre une confirmation officielle pour définitivement entériner ce qui représenterait un magnifique challenge pour Soulja.

À LIRE AUSSI: Soulja Boy veut être le 1er rappeur à aller dans l’espace