De retour pour une collaboration avec Baby Keem, Kendrick Lamar a profité de l’occasion pour envoyer un message clair à tout le reste du rap game, dont Kanye West.

Alors que les fans de Kanye West attendent toujours Donda, c’est Kendrick Lamar qui a fait son retour en musique ce vendredi. En effet, 4 ans après la sortie de son dernier album DAMN, c’est sur le morceau Family Ties de son cousin Baby Keem que Kung-Fu Kenny est apparu. Sur ce morceau produit par TDE (Top Dawg Entertainement –  son futur ex label), K-Dot revient ici avec tous les éléments qui ont construit son succès au cours de la dernière décennie. Et à en juger par la teneur de son couplet, aussi bien au niveau des flows que des lyrics, Kendrick est définitivement revenu pour s’asseoir une nouvelle fois sur le trône du rap game américain. Pour lui, c’est clair, net et précis, il compte bien manger tous les rappeurs un par un avec la sortie de son prochain album, dont on sait simplement qu’il travaille dessus.

À LIRE AUSSI: La date de sortie du nouvel album de Kendrick Lamar révélée… par la FNAC ?

Kendrick toujours en mode compétition

Et pour cela, il commence déjà à placer ses pions et n’hésite pas à citer directement l’un des plus gros d’entre eux, Kanye West : “Nique cet album, nique ce single (Muthafuck that album, fuck that single) / Brule ce disque dur (Burn that hard drive “Burn that shit”) / Personne ne sera en sécurité quand je vais fumer tout le monde dehors (Ain’t nobody safe when I come up killineverybody that’s outside “Who you with?”) / Yeah, Kanye a changé sa vie, mais moi, je suis toujours un gémeau de la vielle école (Yeah, Kanye changed his life, but me, I’m still an old school GeminiLil’ bitch”) / Laissez-moi sautez dans cette salope (Let me jump in this bitch). De quoi faire monter encore un peu plus l’engouement du public autour de cette fin d’année très animée durant laquelle Drake, Kanye et Kendrick, mais aussi Lil Nas X, Future et potentiellement Dr. Dre nous offriront leur nouveau projet respectif…

Baby Keem x Kendrick Lamar – Family ties :