D’après les dernières rumeurs, il se pourrait bien que l’iPhone 13 soit équipé d’une connexion satellite, de quoi lui permettre d’appeler et d’envoyer des messages depuis des zones sans réseau.

Comme chaque année à la rentrée, les rumeurs à propos du nouveau smartphone d’Apple vont bon train, et autant vous dire que cette année, elles ont de quoi faire saliver. En effet, d’après les informations du célèbre analyste financier taïwanais et spécialiste Apple Ming-Chi Kuo, l’iPhone 13 sera équipé d’une puce X60 conçue exclusivement par l’entreprise américaine spécialisée dans la technologie mobile, Qualcomm. Cette fameuse puce reliera directement l’appareil téléphonique à un réseau de satellites gravitant autour de la Terre et appartenant à la société Globalstar, déjà spécialisée dans la couverture des communications d’urgence. Ainsi, le prochain smartphone de la marque à la pomme permettrait à ses utilisateurs de passer des appels, envoyer des messages tout en pouvant recevoir les deux, le tout, depuis des zones non couvertes par les réseaux téléphoniques traditionnels. Apple a en effet créé une équipe de chercheurs ayant pour seul but de se consacrer au développement des technologies satellitaires.

Apple iPhone

À LIRE AUSSI: Elon Musk : Tesla travaille sur la création de robots humanoïdes

5G et satellite ? Le futur de la communication mobile

Toujours selon Chi Kuo, il serait largement préférable que les utilisateurs puissent bénéficier de cette innovation sans forcément être dans l’obligation de souscrire directement à un abonnement chez Globalstar, et que tout soit géré par leur opérateur sans frais supplémentaires. Cette nouvelle technologie va en tout cas à coup sûr accélérer la transition de l’industrie téléphonique vers les communications satellite. Surtout, d’après l’organisme 3GPP chargé de la standardisation des différentes générations de téléphonie mobile, une prochaine version de la 5G prévue pour les années à venir sera en partie basée sur la technologie satellite. Ainsi, les couvertures et les capacités des réseaux des opérateurs se verront décuplées. Et qui dit agrandissement de la zone couverte et des capacités de connexions, dit aussi augmentation de la consommation mobile et donc plus de bénéfices, ce qui ne présage toutefois rien de bon pour l’environnement…

À LIRE AUSSI: Jeff Bezos réussit son pari de s’envoler dans l’espace [Vidéo]